Automobile

Algérie : Taxes sur les voitures neuves selon la taille (cylindre) en détail

2
taxes voitures algérie
S'abonner :

Algérie – La Commission des finances de l’APN a approuvé l’amendement; portant sur l’allègement des taxes sur les voitures touristiques neuves en Algérie. Voici l’intégralité des réductions proposées par les parlementaires auxquels a été soumis pour examen le PLFC 2020.

La Commission des finances et du Budget de l’Assemblée nationale (APN) a approuvé un amendement visant d’assouplir les augmentations des taxes sur les véhicules touristiques légers. Il est question de remaniement de l’article 19 du PLFC 2020; où le gouvernement propose une augmentation des redevances (taxes) imposées aux voitures neuves de tourisme (essence et diesel) en Algérie.

L’amendement propose alors de ramener à 100.000 dinars les taxes sur les véhicules à moteurs essence d’une capacité inférieure ou égale à 800. Réduire également la taxe sur les voitures de tourisme à moteur essence d’une cylindrée supérieure à 800 cm3 et inférieure à 1.600 cm3 à 150.000 dinars. Réduction de 450.000 à 250.000 dinars de la taxe sur les voitures à moteur essence; cylindrée supérieure à 1.600 cm3 et inférieure à 1.800 cm3.

Recul à 450.000 dinars de la redevance sur les voitures essence dont la cylindrée est située entre 1.800 et 2.000 cm3. Taxe sur les moteurs essence à capacité allant de 2.000 à 2.500 cm3; réduite à 1.200.000 dinars. Sur la cylindrée supérieure à 2.500 cm3, la Commission propose d’imposer une taxe baissée à 1.600.000 dinars.

Allègement des taxes sur les voitures neuves importées ou acquises localement : Quid de la motorisation diesel ?

Pour la taxe sur les voitures à moteur diesel d’une capacité inférieure ou égale à 1200 cm3; les députés proposent une baisse à 100.000 dinars. Diminution à 150.000 dinars de la taxe sur les voitures diesel d’une cylindrée incluse entre 1.200 cm3 et 1.600 cm3; après les 800.000 initialement proposés par le gouvernement.

La redevance sur les moteurs diesel d’une capacité à partir de 1.200 cm3 jusqu’à 1.600 diminuée à 250.000 dinars. Diminution à 400.000 dinars de la taxe sur les cylindrées supérieures à 1.600 cm3 et inférieures à 2000 cm3. La taxe sur les moteurs diesel d’une capacité supérieure à 2.000 cm3 et inférieure à 2.500 cm3 reculée à 1.500.000 dinars. Enfin et pour la taxe sur les cylindrées allant au-delà de 2.500 cm3; les élus à l’APN proposent une réduction à 2.500.000 dinars.

Les taxes sur les véhicules utilitaires n’ont en revanche pas été l’objet d’aucune modification. A la base déjà, le gouvernement indiquait que ce type de véhicules n’est pas touché par les augmentations en question. Les membres de la Commission des finances sont visiblement satisfaits par les montants de taxes proposés à cette catégorie.

Taxes sur les véhicules neufs

Article recommandé :  Importation de voitures neuves en Algérie : L'avis des concessionnaires

Vols/Voyages : Vueling Airlines annonce 21 destinations dont l’Algérie

Article précédent

Algérie : Le montant en Devise autorisé sans déclaration douanière fixé à 5.000 euros

Article suivant

Lire aussi

S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
Anciens
Récents Les + votés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Mellah hocine

Relisez bien  » l’amendement propose alors de ramener a 100 000 DA les moteurs essence …. » Un narration à revoir au vu de son sens. Pourquoi autant de bruits autour de ce projet de véhicules neufs , alors qu’il suffisait aux douanes et au trésor de fixer toutes ces taxes aux concessionnaires charges de l’importation , comme on fixe bien la taxe de la vignette aux citoyens détenteurs de voitures. Toutes ces taxes nous rappelent la fameuse taxe Ouyahia faite pour alourdir la facture des véhicules montes en Algérie. Quel est le sort réservé à cette taxe ? Attention ,… Lire la suite »

lap

voiture neuve: inférieur a trois ans implique un investissement et réflexion .

voiture occasion : supérieur a trois ans implique un acte commerciale .