AccueilActualitéAlgérieAlgérie : voici le taux de travail des enfants dans notre pays

Algérie : voici le taux de travail des enfants dans notre pays

Algérie – On vous présente, dans cette nouvelle édition du lundi 21 novembre 2022, le taux de travail des enfants en Algérie. Alors les curieux, ne bougez pas !

La déléguée nationale à la protection de l’enfance qui n’est autre que Meriem Cherfi s’est manifestée, récemment. Cela, afin de s’exprimer sur plusieurs sujets relatifs à son domaine d’activité. Notamment sur le taux de travail des enfants en Algérie. Vous êtes intéressé et vous voulez en savoir davantage ? Ça tombe bien ! On vous livre, dans ce nouveau numéro de Dzair Daily, plus de détails à cet égard.

En fait, la haute fonctionnaire a déclaré que l’Algérie a fait des progrès dans le domaine de la protection des droits de l’enfant. Cela, en promulguant un certain nombre de lois. Cherfi a indiqué que notre pays est considéré comme l’un des pays qui fait le plus attention aux droits de l’enfant à travers ce qui a été inscrit dans sa constitution amendée en 2020. 

Sachant que les rapports de l’ONU confirment que le taux de travail des enfants en Algérie est inférieur à 0,01 %. Ce pourcentage confirme donc les efforts de l’État algérien et de toutes les parties concernées pour protéger les enfants. C’est ce que rapporte le quotidien arabophone Ennahar dans son récent numéro.

Meriem Cherfi considère que le respect des droits de l’enfant est une priorité 

La responsable de la protection de l’enfance en Algérie a rappelé aussi que la date du 20 novembre 1989 était celle de l’adoption de la Convention relative aux droits de l’enfant par les Nations Unies. Cet accord comprenait tous les droits dont doit jouir tout enfant. Et il a été ratifié par tous les pays du monde et adopté dans leurs lois internes.

Meriem Cherfi a expliqué que cet accord, qui contient 45 articles, tentait de rassembler tous les droits de l’enfant. Il comprend quatre principes de l’intérêt supérieur de l’enfant. Il insiste aussi sur la non-discrimination. En plus du principe du droit de l’enfant de participer et d’exprimer une opinion sur toutes les questions qui le concernent.

Ce n’est pas tout ! Cherfi a souligné pareillement que les enfants dans certaines parties du monde sont exploités et impliqués dans des guerres. Des guerres dans lesquelles ces petits êtres innocents sont toujours les premières victimes. C’est ce dont nous informe la même source. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes