Algérie : le taux de croissance pour le décollage économique

Économie – L’Algérie peut espérer un décollage économique si elle atteint un taux de croissance bien défini. Voici les détails en chiffres selon un expert, ce 23 août 2021. 

Il s’agit de l’expert et consultant économique, Farid Benyahia. Lors de son entretien avec la Radio algérienne Chaîne 1, il a expliqué que le décollage économique en Algérie dépend d’un taux de croissance de 4 à 5 %. Dans le détail, le spécialiste indique qu’au premier trimestre de cette année, l’économie algérienne a noté une croissance  par suite de la progression du produit intérieur brut (PIB) de 2,3% dans la période d’un an, selon ce que relate Algérie Eco.

De surcroît,  l’économiste a jugé qu’à l’heure actuelle le taux de 2,3% de croissance justifiable. Car plusieurs facteurs entrent en considération, notamment la crise économique engendrée par la Covid-19, précise-t-il. C’est en tout cas un chiffre que Benyahia espère voir à la hausse afin de bénéficier d’un véritable équilibre quant à la croissance dans divers secteurs. Cela favorisera la relance de l’économie nationale, soutient-t-il.

Revenons aux chiffres de l’Office nationale des statistiques

A cet égard, la croissance économique est repartie à la hausse après une année caractérisée par une tendance à la baisse, d’après l’ONS. Évidemment cela est lié aux répercussions de la pandémie du coronavirus. Ainsi, le PIB a chuté de 4,9% tout au long de l’année 2020. C’est également ce que rapporte la même source.

Cette hausse a notamment pu voir le jour grâce à la contribution des hydrocarbures. Ces derniers ont noté une augmentation de leurs prix. Et pour cause, ce secteur possède une place fondamentale dans l’économie du pays. Cependant, jusqu’à quand l’Algérie continuera-t-elle de compter essentiellement sur ce secteur? Voici les propos du président de l’Association nationale des exportateurs algériens, Ali Bey Nasri.

De ce fait, Nasri a mentionné que l’aide de ce qui est produit en Algérie reste minime pour augmenter l’économie nationale. A cet effet, le spécialiste met en exergue l’importance du secteur de la production nationale. Celui-ci doit être élargi en encourageant l’investissement étranger. Cette mesure favorisera l’acroissement des revenus hors hydrocarbures, achève-t-il.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes