Algérie : le taux de chômage officiel devrait « exploser » pour cette raison

Algérie – Installé depuis belle lurette en Algérie, le chômage sera mis en lumière officiellement avec un taux qui devrait « exploser ». Découvrez pourquoi, ce 13 novembre 2021.

Jusqu’à présent, les chiffres qui représentent le taux du chômage en Algérie sont bien loin de la réalité. En fait, la nouvelle allocation chômage annoncée le président par de la République, s’appliquera dès 2022. Ça viendra avec l’entrée en vigueur de la Loi de finances de cette nouvelle année. C’est par rapport à ça qu’un expert augure l’explosion du taux de chômage officiel.

Actuellement à 11 %, selon les données de l’ONS de 2019, ce taux ne témoigne pas véritablement de la situation des chômeurs dans notre pays, note-t-il. Car, en l’absence de recensement réel, les sans-emploi dans les rues échappent souvent au pourcentage rapporté. De ce fait, la nouvelle mesure qui affiche clairement ceux qui ouvrent droit à l’allocation, va dévoiler un taux plus précis du chômage en Algérie. 

Ainsi, entre 19 et 40 ans, avec l’obligation de s’inscrire à l’ANEM comme condition, de plus en plus d’intéressés par la pension optent pour la démarche. Telle procédure révèlera donc un chiffre très élevé par rapport à ce qui a été précédemment avancé. Cela dès que l’assistance financière est appliquée, explique l’expert consultant en droit du travail, Hebib Si Ali, au quotidien L’Expression.  

Qui est éligible à l’allocation chômage ? 

Comme indiqué plus en haut, la tranche d’âge ciblée est entre 19 et 40 ans. Puis, toute personne sans travail doit s’inscrire au niveau des agences d’emploi de l’ANEM. Et ce, en déposant un dossier de demandeur d’emploi. Si un poste ne se manifeste pas pour ce chômeur, ou encore après enquête sur lui. C’est-à-dire s’il ne bénéficie pas d’une autre source de revenu, dans le secteur privé ou public, celui-ci sera alors éligible à l’allocation chômage.

Seulement, ladite inscription devra durer au moins 6 mois au sein de cette agence. En plus, cette subvention sera accordée pendant six autres mois, jusqu’à une année. Du fait qu’il est possible de renouveler cette demande sur une période de 6 mois uniquement. De surcroît, dès la réception de l’allocation, le chômeur doit se présenter tous les deux mois à l’agence en question. Sans cela, le versement de la somme s’arrêtera automatiquement. 

Concernant la valeur de cette allocation, le sénateur du Conseil de la nation, Abdelouahab Benzaim, a affiché dans son communiqué le montant qui sera versé aux chômeurs. Pour ceux qui résident au sud du pays, ils toucheront 14.000 da chaque mois. S’agissant des habitants des wilayas de l’est, la somme fixée est de 12.000 da mensuellement. Finalement, pour ceux des wilayas du centre ou de l’ouest de l’Algérie, l’allocation sera de 10.000 da. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes