Algérie : Le taux de change du Dinar face au Dollar et l’Euro en 2023

Algérie – Le ministre des Finances, Aymen Benabderrahmane, a procédé à la présentation du Projet de Loi de Finances (PLF 2021), et a donc révélé la trajectoire que prendrait en Algérie le taux de change du dinar face au dollar US d’ici 2023 à partir duquel on peut déduire aussi la tarification de l’euro.

L’Assemblée populaire nationale (APN) a vu la tenue d’une séance plénière. Ce qui est survenu hier mardi 10 novembre 2020. Durant cette séance, Aymen Benabderrahmane, ministre des Finances, a exposé le Projet de Loi de Finances (PLF) pour l’année 2021. C’est ainsi que le responsable a levé le voile, devant les députés, sur ce que prévoit ce texte concernant l’évolution jusqu’en 2023 du taux de change du dinar en Algérie face au dollar américain et face à l’euro par extension.

Le document établi par le département ministériel dirigé par Benabderrahmane s’attend à une dépréciation du dinar algérien d’une moyenne annuelle qui s’élèverait à 5 %. Cela dans les cotations de la Banque d’Algérie (BA) qui gère le marché officiel des devises étrangères. Pour l’année prochaine, 2021 en l’occurrence, le PLF prévoit un taux moyen annuel de 101,42 DA contre 1 USD.

Alors que pour l’année d’après, c’est-à-dire 2022, le texte présume un taux moyen de 149,32 DA pour 1 USD. L’année 2023 verrait donc la dévaluation de la monnaie nationale se poursuivre. Le Projet de Loi de Finances 2021 indique, en effet, un taux de change annuel de 156,72 dinars algériens, en 2023, contre une unité de la devise étasunienne.

Autres prévisions du PLF 2021

Le document présenté à l’Assemblée national (APN) fixe également le prix référentiel du baril de pétrole brut. C’est comme ça alors que le PLF situe ce dernier à un niveau de 40 $. La croissance hors hydrocarbures, quant à elle, est prévue qu’elle soit de 2,4 % en 2021. 3,37 % en 2022. Et enfin 3,81 % en 2023.

4,0 % serait le taux de croissance du Produit Intérieur Brut (PIB) en 2021, stipule la même source. D’autre part, le premier argentier du pays souligne que le déficit budgétaire s’élèverait à 13,75 % du PIB en 2021. En ce qui concerne l’inflation, le PLF prévoit une hausse qui la ferait parvenir à 4,5 % en 2021.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes