12.9 C
Alger
12.9 C
Alger
vendredi, 12 avril 2024
- Publicité -
AccueilSociété et CultureSociétéAlgérie : vers un tarif unique des soins dans les cliniques privées...

Algérie : vers un tarif unique des soins dans les cliniques privées ?

Publié le

- Publicité -

Algérie – Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière (MSPRH) étudie l’éventualité d’opter pour un tarif unique des soins dans les cliniques privées. Retrouvez les détails relatifs à cette réforme dans la suite de notre édition du 4 juin 2022.

Le système de santé algérien est l’un des rares au monde qui stipule la gratuité des soins à ses citoyens. Effectivement, les malades ont droit à des soins à titre gracieux au niveau des établissements hospitaliers publics. Toutefois, le secteur privé offre les mêmes prestations contre des tarifs variables. C’est dans cette optique que la question d’application d’un tarif unique des soins dans les cliniques privées un peu partout en Algérie est en cours d’étude. 

En effet, le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, a indiqué que son département prévoit la mise en place d’une commission multisectorielle dans un proche avenir. Celle-ci aura comme mission principale la concrétisation du système de tarification unifiée pour un bon nombre de services de santé auprès du privé. 

- Publicité -

Dans sa déclaration diffusée par la chaîne de télévision privée Echorouk News TV, le responsable a fourni davantage de précisions. Selon lui, la susdite commission aura diverses missions essentielles. La plus importante consiste en la détermination d’une liste des services de santé ainsi que leur tarification. Les prix désignés seront alors appliqués dans les différents établissements du secteur privé au niveau national.

C’est là qu’intervient le système contractuel. Il se présente comme étant le cadre juridique qui garantit au malade de bénéficier des soins gratuits. D’autant plus que cette étape s’avère le moyen qui assure la protection des patients. Et cela notamment contre la spéculation sur la tarification des services de santé fournis par le secteur privé.

Le président de l’APOCE plaide pour le système contractuel avec le secteur privé

De son côté, Mustapha Zebdi, président de l’Association de protection et d’orientation du consommateur et son environnement (APOCE), a insisté sur la valeur incontournable d’un tel processus. Selon lui, l’instauration d’un système contractuel contribuera certainement à réduire les coûts et les prix « exorbitants appliqués par certaines cliniques privées ».

- Publicité -

Par ailleurs, les experts estiment que la guérison est basée sur deux phases fondamentales. D’une part, il faut diagnostiquer la maladie, tandis que la deuxième partie consiste à assurer le confort du patient. De ce fait, cette révision des tarifs sera alors extrêmement bénéfique à tous les citoyens algériens.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -