AccueilÉconomieAlgérie : suspension des taxes sur le commerce électronique qui faisaient polémique

Algérie : suspension des taxes sur le commerce électronique qui faisaient polémique

Algérie – Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a ordonné le gel des taxes contenues dans la Loi de finances 2022 appliqués sur le commerce électronique. Dzair Daily vous en dit plus juste en bas dans l’article.

En effet, l’administration des douanes en Algérie, avait imposé, récemment, une importante hausse aux taxes sur le commerce électronique. Et ce, sur l’ensemble des marchandises venues tout droit de l’étranger. Cependant, le président de la République a donné des instructions pour geler cette nouvelle disposition, ayant suscité l’indignation de beaucoup de citoyens algériens. Dzair Daily vous rapporte les détails, ce lundi 14 février.

Effectivement, le chef de l’État, Abdelmadjid Tebboune s’est exprimé. Cela, lors de la réunion du conseil des ministres ayant eu lieu ce dimanche. La Présidence de la République a rendu public, par le biais de sa page Facebook, un communiqué sanctionnant le rendez-vous. L’organisme a mis en exergues les principales décisions prises à l’issue de cette réunion. Notamment celle concernant les taxes douanières sur les achats en ligne.

Excellente nouvelle pour les citoyens Dz, habitués des E-commerces ! Le chef suprême des Forces armées a ordonné, en effet, le gel de tous les impôts et taxes sur le commerce électronique. Ainsi que sur les téléphones portables, les matériels informatiques à usage personnel et les startups. Et ce, à compter du 13 février et jusqu’à nouvel ordre.

Algérie : le gel des taxes sur certaines denrées alimentaires

Il s’agit de toute manière de ce qui ressort du communiqué publié par la Présidence de la République. Selon la même source, l’instruction vise effectivement à faire éviter aux citoyens l’impact de l’augmentation insensée des tarifs dans les marchés internationaux.

En outre, Abdelmadjid Tebboune a décidé également de geler tous les impôts et taxes sur certains produits alimentaires de large consommation, contenus dans la loi de finances 2022. Il est toujours question de ce dont nous informe la même source.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes