Algérie : vers la suppression du confinement des voyageurs

Algérie – À l’issue d’une réunion, le Conseil scientifique recommande la suppression du confinement sanitaire systématique de cinq (5) jours pour les voyageurs en provenance de l’étranger. Nous vous apportons de plus amples éclairages à ce sujet, aujourd’hui 21 juin 2021.

L’Algérie se dirige peut-être bien vers la suppression du confinement des voyageurs. Depuis plus de deux semaines maintenant, la reprise des vols se fait progressivement au rythme de la pandémie de la Covid-19. Pour éviter des voyages hebdomadaires internationaux en dehors de toute structure d’accompagnement et d’encadrement préventifs, le gouvernement algérien impose des restrictions. Celles-ci sont bien fermes.

À savoir, un dépistage datant de moins de 36 heures et une mise en quarantaine obligatoire de cinq (5) jours. Mais les hautes autorités sanitaires semblent s’apprêter à assouplir ces mesures. Celles que le gouvernement a adoptées dans le cadre de la lutte contre la crise sanitaire. L’instance consultative, chargée du suivi et de l’évaluation du virus à couronne, a en effet récemment déposé un nouveau rapport.

Principale recommandation : annulation de la quarantaine. Celle qui consiste à obliger les voyageurs aériens à se confiner dans des hôtels. C’est du moins ce que relate El Watan. Le quotidien francophone mentionne l’information dans son édition de dimanche. Le Comité, mis sur pied par le ministère de la Santé, conclut sa correspondance à l’efficacité de la politique de dépistage à l’arrivée sur le territoire national.

Le Comité scientifique plaide pour l’annulation de la quarantaine obligatoire des passagers des vols : voici les raisons  

L’obligation en Algérie pour les passagers de s’héberger jusqu’à cinq (5) jours dans un hôtel étatique est une politique préventive onéreuse pour le Trésor Public. Cette décision qui, selon la source susvisée, contient plusieurs échappatoires, devrait donc être bientôt abandonnée. La révision du protocole effectif serait notamment liée à une autre difficulté.

Effectivement, avec le renforcement du programme de vols de la compagnie Air Algérie entre autres, les hébergements sont au complet. Les places réservées pour l’isolement ne semblent plus suffire pour accueillir de nouveaux arrivants. Bien qu’il affirme que l’Algérie doit mettre fin au séjour inéluctable, le Comité scientifique, principalement constitué de médecins, estime que l’État devrait continuer à dépister les voyageurs internationaux.

Il convient de rappeler, par ailleurs, que 12.000 voyageurs ont été soumis au confinement sanitaire. Cela depuis la réouverture partielle des liaisons aériennes. 6000 d’entre eux ont déjà quitté leurs lieux d’isolement. Sur l’ensemble des passagers, deux (2) cas légers de Covid-19 ont été détectés, dont l’un est vacciné. C’est ce que nous apprend en outre l’organe de la presse écrite.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes