Algérie : « Sonelgaz poursuit les recrutements », déclare son PDG

Algérie – Le président-directeur général de Sonelgaz , Chaher Boulakhras, a assuré que son groupe continuera l’embauche de la main-d’œuvre, il a précisé que les recrutements des travailleurs visent à améliorer la productivité de l’entreprise. 

En effet, le PDG de la société nationale de l’électricité et du gaz, Chahar Boulakhras, s’est prononcé au sujet du volet emploi et ressources humaines de son entreprise. Cela, à l’issue d’une assemblée générale de la Mutuelle générale des travailleurs des industries électriques et gazières (MUTEG), à Alger. Le PDG de Sonelgaz, une entité constituant l’un des plus grands recruteurs en Algérie, a fait part du maintien des recrutements d’employés.

Si l’on croit donc les propos rapportés par le quotidien national Liberté, hier lundi, le groupe en question continuera de proposer des postes de travail. Cela dans le but d’atteindre des niveaux de productivité plus élevés et améliorer l’efficience de l’entreprise. Cette déclaration du responsable pourrait intéresser, effectivement, de nombreux chômeurs algériens.

Sonelgaz : un recrutement selon les besoins

Dans le même sillage, Chahar Boulakhras a expliqué que l’augmentation des effectifs s’avère nécessaire, vu l’accroissement de la demande. Néanmoins, le processus de recrutement s’effectuera de manière rationnelle, selon les besoins de la société. Cette dernière tiendra aussi compte des compétences qualitatives des employés potentiels. Il est question de ce qu’a ajouté le même intervenant.

Par ailleurs, le même responsable a rappelé que la Sonelgaz est considérée parmi les grands employeurs du pays. Et ce, vu le nombre important de postes d’emploi qu’elle offre. Ce dernier part jusqu’à 5.000 recrutements parfois.

D’autre part, le PDG de Sonelgaz a déclaré que son groupe tend à optimiser les ressources et réduire les coûts des projets. Soulignant, par la même occasion, que la société a réussi à réduire sa facture d’importations en devises de 50 %. Cela, pendant l’année écoulée. C’est toujours d’après les déclarations relayées par la même source médiatique.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes