Algérie : voici la solution pour baisser le prix des voitures (vidéo)

Algérie – Le prix des voitures d’occasion poursuit sa flambée sur le marché automobile. Voici la solution radicale proposée par un spécialiste pour baisser le prix des voitures en Algérie. Nous vous étalerons davantage de détails à ce sujet dans la suite de cet article du mardi 11 janvier 2022.

Depuis une longue période, les prix des voitures d’occasion sur le marché de l’automobile ne cessent de grimper. En effet, face à cette hausse de prix, plusieurs citoyens algériens se plaignent. Prix jugés trop élevés et hors de portée du citoyen normal souhaitant s’en procurer une. Voici la solution pour baisser en Algérie le prix des voitures. 

En effet, cette hausse de prix des voitures usagées qui est enregistrée sur le marché automobile en Algérie est principalement due à la suspension des opérations de montage et d’importation de véhicules. Une situation critique. Qui empêche un bon nombre d’Algériens d’acheter ou de vendre pour le moment.

C’est dans cette lignée que Youcef Nebbache, l’ex-Président de l’Association des concessionnaires automobiles multimarques s’est exprimé. En effet, à travers sa déclaration faite à DZ News, ce dernier a révélé que les prix des véhicules de seconde main ne vont pas baisser durant l’année 2022

Flambée des prix des véhicules : les raisons les solutions proposées 

En effet, l’ancien président de l’ACAM déclare que la hausse des prix des véhicules d’occasion sur le marché algérien est due à une insuffisance de l’approvisionnement en voitures. L’intervenant écarte l’idée de la reprise de l’importation des véhicules neufs. Et ce, pour l’année 2022. Une reprise attendue par le public. Elle peut être une solution finale. Néanmoins, cela reste pour le moment difficile à réaliser selon le spécialiste.

Nebbache affirme que les voitures usagées estimées à 30 millions auparavant, sont vendues au triple prix durant cette période. Les voitures montées et assemblées en Algérie, quant à elles, sont proposées au prix de 280 millions. Face à cette situation, il conseille à son tour les citoyens algériens de garder leur véhicule pour l’instant. C’est en raison de la flambée des prix sur le marché.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes