AccueilÉconomieAlgérie : la société Yassir répond aux accusations

Algérie : la société Yassir répond aux accusations

Algérie – Yassir, leader dans le domaine des services à la demande du transport, décide de répondre aux accusations qui ont été portées à son égard dernièrement.

La start-up Yassir qui fournit des services de taxi et de livraison alimentaire en Algérie, a tenu à répondre à certaines accusations qui circulaient à son sujet. L’entreprise algérienne de VTC précise que l’application Yassir est inscrite au ministère du Commerce. Elle se dote d’un registre de commerce sous le code d’activité « louer une voiture avec ou sans chauffeur ».

Cette mise au point est intervenue après la diffusion d’une vidéo sur l’illégalité des plateformes et des applications de transport. La société explique que son code d’enregistrement concerne le ministère du Commerce et non le ministère des Transports. Ainsi, aucune approbation n’est donc requise de ce dernier.

L’entreprise a, en outre, indiqué que les chauffeurs qui fournissent des services avec Yassir bénéficient d’un statut juridique. Et ce, depuis l’entrée en vigueur de la loi de finances 2019 à travers l’article 10. Celle qui considère ces chauffeurs comme des activateurs sur les plateformes numériques. Ces mêmes chauffeurs déclarent leurs revenus tous les mois en payant leur impôt.

Une application 100 % algérienne

Par ailleurs, la start-up DZ avait annoncé lundi 7 novembre avoir levé quelque 150 millions d’euros pour financer son expansion en Afrique et dans le monde. En effet, Yassir a réussi à obtenir un financement de la part d’un groupe d’investisseurs mondiaux aux USA. Grâce à cette levée de fond, elle devient la startup la plus valorisée de toute l’Afrique du Nord.

Yassir qui opère via une application 100 % algérienne, est aujourd’hui présente dans 6 pays et 45 villes. Où elle affirme être utilisée par plus de 8 millions d’utilisateurs. Elle est populaire dans la région du Maghreb et dans certaines parties de l’Afrique francophone. Et fournit trois (3) services de base. Le transport, la livraison de repas ainsi que des services financiers.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes