20.9 C
Alger
20.9 C
Alger
vendredi, 24 mai 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieAutomobileAlgérie : situation et prix actuels sur le marché des voitures d'occasion

Algérie : situation et prix actuels sur le marché des voitures d’occasion

Publié le

- Publicité -

Automobile – Suite à l’annonce de la commercialisation des voitures Fiat en Algérie, découvrez l’état des lieux du marché d’occasion… situation et prix actuels, ne ratez rien ! Dzair Daily vous informe des dernières nouvelles dans son numéro du mardi 21 mars 2023.

En effet, les citoyens assistent à un changement radical jamais connu depuis plus de trois (3) ans de suspension. Il s’agit de la relance du secteur automobile dans le pays. Après que l’activité d’importation et de construction ait repris sa trajectoire, le marché de voitures peut enfin souffler un coup. Toutefois, qu’en est-il de la situation ainsi que les prix actuels du marché des voitures d’occasion en Algérie ?

Effectivement, la reprise de l’importation des véhicules neufs et quasi-neufs et la relance des usines automobiles devient l’actualité du moment. Alors que certains décrivent cette décision de juste, d’autres, en revanche, la trouvent hors de portée du simple citoyen. Notamment suite à l’annonce des prix des voitures de la marque italienne Fiat produite en Algérie.

- Publicité -

Dans le détail, c’est lors d’une virée effectuée au marché de la seconde main de Khemis Meliana que les caméras du quotidien Ennahar ont retransmis la situation actuelle des lieux. Les vendeurs/acheteurs présents sur place se sont exprimés dans les colonnes du média susmentionné. Indiquant de ce fait l’absence de l’activité de la vente et de l’achat, donnant ainsi leurs ressentis par rapport aux prix fixés des nouvelles voitures Fiat Algérie.

Algérie : un état des lieux du marché automobile de la seconde main

En effet, sur le micro du même média, les citoyens ont accepté de dévoiler l’envers du décor. Face à une relance du marché national de l’automobile, les prix des voitures usagées devraient baisser, selon leurs déclarations. Et ce, après l’annonce officielle de l’importation des voitures neuves dans le pays. « Il n’y a aucune activité d’achat ni de vente », a indiqué un intervenant. 

Par ailleurs, au sujet des prix appliqués par le géant italien, nombreux étaient ceux qui ont trouvé cela « hors budget ». « Le citoyen peut au maximum se procurer un véhicule de 150 à 200 millions. Or, à ce prix, on peine à trouver une voiture assez valable », a ajouté un autre. Quant aux modèles proposés par Fiat, certains préfèrent se procurer une Fiat Doblo neuve plutôt qu’une Renault Kangoo immatriculée 2018 à 380 millions.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -