AccueilÉconomieL’Algérie sera « le premier pays africain à exporter l’huile de table...

L’Algérie sera « le premier pays africain à exporter l’huile de table brute », selon Rezig

Algérie – Le ministre du Commerce estime que notre pays deviendra le premier exportateur de l’huile de table brute en Afrique. On vous en dit plus à ce sujet, ce samedi 08 janvier 2022.

Le climat de crise s’installe dans le pays en ce début d’année 2022. Outre le pain et le lait, la pénurie frappe d’autres produits à large consommation recherchés les citoyens algériens. Ces derniers parlent plus d’un produit alimentaire en particulier. Il s’agit de l’huile de table, qui connaît des perturbations dans sa commercialisation en Algérie. Cependant, le premier responsable du département du commerce revient avec de nouvelles déclarations se voulant rassurantes. 

En effet, le ministre du Commerce, Kamel Rezig, s’est prononcé, aujourd’hui, à propos de l’huile de table. Au fait, le responsable a fait des déclarations à la presse, en marge du salon d’échanges commerciaux et d’investissement algéro-turc. Ce dernier s’est déroulé dans l’Ouest du pays, plus précisément dans la ville d’Oran. Rezig a indiqué d’abord que la nouvelle année sera une année industrielle et économique. Il s’agit de ce que rapporte Ennahar.  

Le responsable du commerce a ajouté qu’en 2022 l’Algérie deviendra le premier pays en Afrique à exporter la matière première de l’huile de table. Il a expliqué alors que notre pays a besoin de 1.600 tonnes d’huile par jour. Ajoutant que l’usine Safia, qui a été récemment mise en route, couvre plus de 50 % du besoin national.

Rezig : « Les quantités injectées dans le marché algérien dépassent le besoin national »

Au cours de ces mêmes déclarations, le ministre du Commerce a affirmé que les quantités d’huile de table injectées dans le marché local dépassent réellement le besoin. De ce fait, il a appelé les citoyens algériens à rationaliser leur consommation. En outre, depuis quelques semaines, les produits alimentaires enregistrent des pénuries et des hausses des prix. Cela à travers plusieurs wilayas du pays. 

Dans ce sillage, le Président du Sénat, Salah Goudjil, a annoncé, samedi, la création d’une commission d’enquête parlementaire. Celle-ci sera chargée d’enquêter sur cette crise touchant les produits alimentaires.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes