12.9 C
Alger
12.9 C
Alger
vendredi, 12 avril 2024
- Publicité -
AccueilSociété et CultureL'ÉtudiantAlgérie : Un sénateur veut séparer les filles des garçons à l’université

Algérie : Un sénateur veut séparer les filles des garçons à l’université

Publié le

- Publicité -

Algérie – Un sénateur a invité le ministre de l’Enseignement supérieur à instaurer la non-mixité au sein de l’université algérienne.

Lors de la séance consacrée ce lundi 2 mars à la présentation et à la discussion du projet de loi contenant la loi directive sur l’enseignement supérieur et le développement technologique, le sénateur et membre du Conseil de la nation, Mahmoud Kissari, a plaidé pour la non-mixité au sein des universités algériennes.

« L’université mixte [en Algérie] est devenue un terrain propice aux relations affectives et amoureuses qui consomment le temps des étudiants universitaires algériens. Il faut savoir 11.6% des relations amoureuses à l’université donnent lieu au mariage, tandis que 88.4% finissent par un échec dans les études et dans les relations. », a affirmé Mahmoud Kissari lors de son allocution.

- Publicité -

« Pour cela, nous appelons à créer une université non-mixte, expérimentale dans un premier temps afin de mettre en place par la suite une université non-mixte [aux étudiants algériens]. », a-t-il ajouté.

https://www.facebook.com/assabbia.tv/videos/682122362528380/

Chitour promet de remplacer le système LMD

Dans un autre registre, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Chems Eddine Chitour, a promis de remplacer le système « LMD » (Licence-Master-Doctorat), précisant néanmoins que le processus de basculement vers un nouveau système d’enseignement supérieur en phase avec les standards internationaux « prendra du temps », selon le quotidien arabophone El Bilad.

- Publicité -

En outre, le ministre a évoqué l’éventuelle suspension de l’enseignement dans les universités algériennes en raison du risque que présente le Coronavirus, soulignant que les cours se poursuivront normalement au niveau de toutes les universités, centres universitaires et écoles supérieures.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -