AccueilActualitéAlgérieAlgérie : le Sénat lance une enquête sur la pénurie des produits...

Algérie : le Sénat lance une enquête sur la pénurie des produits de large consommation

Algérie – Le Sénat s’apprête à passer en revue les raisons qui se cachent derrière le manque exorbitant d’une grande partie de produits alimentaires de première nécessité. On vous révèle tout, aujourd’hui 08 janvier 2022 dans l’article suivant.

De nombreux produits de large consommation, notamment, l’huile de table, ont connu une crise pendant un bon bout de temps maintenant. Et ce, sur une large échelle du marché algérien. De ce fait, les citoyens présentent de plus en plus d’inquiétude. Ils semblent préoccupés par cette carence. Face à cette crise qui ne cesse de prendre de l’ampleur en Algérie, le Sénat décide d’agir.

De sa part, le président du Conseil de la Nation, Salah Goudjil, a tenu, aujourd’hui samedi 08 janvier 2022, une réunion élargie aux présidents des groupes parlementaires et qui vise à examiner en passant au peigne fin l’ensemble des mobilités qui ont conduit à cette situation dégénérée ainsi que les prix exorbitants enregistrés.

Toutefois, Salah Goudjil, en sa qualité de président de la Chambre haute du Parlement, a souligné que la rareté de ces multiples aliments qui s’avèrent indispensables à la vie quotidienne de chaque citoyen nuit à leurs subsistance. Suite à ce manque, le Premier ministre et ministre des Finances, Aymen Benabderrahmane a révélé que la situation actuelle relève d’un dérèglement dans la distribution. Et que tout allait reprendre son cours habituel prochainement.

Sénat : une création d’une commission d’enquête parlementaire

En vue de prendre les mesures adéquates pour freiner les diverses pénuries qu’enregistrent les produits de large consommation, à l’image de l’huile de table, dans les quatre coins du pays, le sénat se résout d’agir. C’est en concordance avec la politique du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, dit Goudjil. Il s’est alors prononcé sur la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire.

Cette commission sera destinée, en premier lieu, à mettre le point sur les principales origines des spéculations et prises de monopole. Celles que connaît le marché algérien. Pour ensuite parvenir à bloquer, de façon définitive, tous les moyens à travers lesquels les individus responsables exercent ces actes. Le même responsable parlementaire juge ces derniers comme étant égoïstes. Hostiles. Et inappropriés.

Rappelons toutefois que le Conseil de la Nation a révélé qu’une loi a dernièrement été mise en place. C’est dans le but d’étouffer ces actes frauduleux. Et par les présentes investigations que conduirait cette commission, l’objectif primordial demeure la lutte contre toute spéculation illégale.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes