L’Algérie se dirige vers la fabrication locale de conteneurs : ce qu’il faut savoir

Algérie – Le monde connaît une grave pénurie de conteneurs actuellement. L’Algérie prévoit, de ce fait, le lancement de la fabrication locale des conteneurs. Dzair Daily expose pour vous plus de détails dans son édition d’aujourd’hui, dimanche 10 juillet 2022. 

Depuis la pandémie de la Covid-19, le monde connaît une grave pénurie de conteneurs. Cela a également affecté la circulation des échanges internationaux. En effet, cette situation a conduit le président de l’Algérie, Abdelmadjid Tebboune, à ordonner le lancement de la fabrication locale des conteneurs.

Selon ce que rapporte Ennahar TV dans son reportage, le Trésor Public perd annuellement des sommes colossales sur les conteneurs. Et ce, en raison des longues durées de mobilisation de ces derniers dans les ports. À savoir, 15 jours et plus pour une moyenne de 28 dollars par conteneur et par jour. 

En effet, l’homme d’affaires, Mustapha Hamadou, exploitant du port sec a déclaré que les dépenses sur ces conteneurs ont déjà atteint les 200 millions de dollars. Tandis qu’en 2019, elles étaient seulement de 80 millions de dollars. Ce même responsable a affirmé que la durée de dédouanement est d’une semaine jusqu’à 15 jours.

La fabrication de conteneurs en Algérie :  ce qu’en pensent les responsables

L’Algérie mise aujourd’hui sur les exportations. Cela nécessite une base solide, dont la plus importante est la mise à disposition de conteneurs. C’est ce sur quoi insistent les exportateurs. Il faut savoir qu’un conteneur coûtait 1.700 dollars avant que son prix n’augmente au double. Il s’agit des propos de Toufik Hadkeheil, le Cluster algérien des fruits et légumes à l’export (Caflex).

Par ailleurs, Hadkeheil a déclaré que les entreprises étrangères de transport maritime enregistrent des revenus de 3,8 milliards de dollars dans ce secteur. De ce fait,il a appellé les entreprises algériennes à acquérir des conteneurs par n’importe quels moyens. Et ce, afin de créer de la concurrence sur le marché, ajoute-t-il.

Bien que l’industrie du conteneur ne nécessite pas une grande technologie, elle a été absente de l’Algérie. Elle rencontre aujourd’hui une rareté à l’échelle mondiale. Il devient donc primordial de se diriger vers sa fabrication au niveau national. Ce qui fera de l’Algérie le premier pays africain à fabriquer des conteneurs, précise un agent de douane.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes