Algérie : des salariés peuvent prendre un congé pour créer leur propre entreprise

Emploi – Une nouvelle loi est entrée en vigueur en Algérie permettant aux salariés désireux de lancer leur propre entreprise de prendre un (1) an de congé. Voici toutes les informations concernant le sujet en question ce vendredi 29 juillet 2022.

La nouvelle loi relative aux relations de travail publiée au Journal officiel (JO) n° 49 en Algérie permet en effet aux salariés de prendre un congé en vue de monter leur propre entreprise. Ainsi, l’employé ayant pour ambition de lancer un projet peut, désormais, se voir accorder l’autorisation de cesser le travail. Soit pendant une période de douze (12) mois.

Cela tout en gardant l’éventualité de regagner son poste en cas d’échec de son projet. Le nouveau texte a été publié, jeudi soir, au JO n°49. Il stipule ainsi que le travailleur a droit à un congé non rémunéré pour création d’entreprise.

Cela une fois durant sa carrière professionnelle. En outre, tout salarié algérien a également droit à un travail à temps partiel pour création d’entreprise. Un privilège conforme aux dispositions de la législation et de la réglementation en vigueur.

De ce fait, les travailleurs qui souhaitent créer leurs propres entreprises peuvent se consacrer complètement à la réalisation de leurs projets à la faveur d’un congé sabbatique sans solde durant une période d’une année. Et cela, soulignons-le à nouveau, sans pour autant être contraints de rompre leur relation de travail.

La durée du congé peut être prolongée

La durée du congé ou du travail à temps partiel pour création d’entreprise est donc fixée à un (1) an. Le susdit texte indique aussi que la période de ces derniers peut être prolongée. Soit de six (6) mois. La média Algérie Eco rapporte l’information.

Cependant, la modification portée à la loi du travail permet à l’employeur de ne pas accepter la demande de congé de son salarié. Cette dernière lui autorise désormais de reporter, après avis du comité de participation, la date du départ du travailleur en congé ou encore celle relative au travail à temps partiel. C’est ce que mentionne en outre la susdite source médiatique.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes