14.9 C
Alger
14.9 C
Alger
lundi, 15 avril 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieVotre ArgentAlgérie : Vivre avec le salaire mensuel moyen des Algériens

Algérie : Vivre avec le salaire mensuel moyen des Algériens

Publié le

- Publicité -

En cette fin d’année 2019, vivre en Algérie coûte cher pour le consommateur algérien. En attendant l’officialisation de l’augmentation du salaire minimal qui passera de 18.000 dinars à 25.000 dinars; il est nécessaire de faire le point sur la situation du salaire moyen algérien en 2019.

Le salaire moyen net mensuel d’un citoyen Algérien est de 40.325 DA selon les chiffres officiels en 2017. Ce montant équivaut à environ 200 euros sur le marché noir et 300 euros sur le marché officiel des devises en Algérie.

En effet, l’office national des statistiques (ONS) a noté une légère augmentation par rapport aux années précédentes (1,06% de plus qu’en 2016) en Algérie. Cette augmentation est donc inférieure à l’inflation, qui est de l’ordre de 1,90% en 2019 selon les chiffres fournis par l’ONS.

- Publicité -

Cette situation entraîne naturellement une baisse du pouvoir d’achat sur l’ensemble des secteurs économiques dans le pays. Ceci peut d’ailleurs expliquer en partie les phénomènes sociaux que connaît le pays ces dernières années notamment la fuite des cerveaux, l’immigration illégale (haraga), ou encore les crimes et délits de plus en plus alarmants.

Vivre “dignement” en Algérie coûte cher

Selon une étude réalisée par la CGATA, qui est la confédération générale autonome des travailleurs en Algérie; une famille de classe moyenne composée des deux parents et de trois enfants nécessite un salaire minimal de 76.000 DA pour subvenir aux besoins de premières nécessités lui permettant de vivre « dignement ». Ce montant est malheureusement loin de la réalité économique algérienne. Le salaire actuel ne permet pas aux familles algériennes de tenir bon jusqu’à la fin du mois face à la cherté de la vie et la flambée des prix dans le pays.

Certes, l’augmentation du salaire minimal (Smic ou Snmg en Algérie) prévue pour 2020 peut constituer un « soutien » relatif aux classes défavorisées et fragiles de la société; cependant, il existe un risque d’inflation vue la spéculation dans les prix ajoutons à cela la crise économique qui se profile à l’horizon 2020. Une situation qui risque d’accentuer davantage la cherté de la vie en Algérie.

- Publicité -

Par ailleurs, il est nécessaire de rappeler qu’en termes de revenu mensuel brut moyen (en dollars par habitant l’Algérie a été classée à la 96e place au monde selon le classement réalisé par la Banque Mondiale pour l’année 2016. L’Algérie est classée selon ce classement derrière la Turquie (53ème), le Liban (66ème) ou encore l’Irak (84ème). Selon le même classement, l’Algérie devance ses voisins, en l’occurrence la Tunisie (107ème) et le Maroc (118ème).

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -