AccueilSociété et CultureSociétéAlgérie : saisie d’importantes quantités d’huile de table destinées à la contrebande

Algérie : saisie d’importantes quantités d’huile de table destinées à la contrebande

Société – Les autorités douanières en Algérie ont récemment procédé à une énième saisie d’une énorme quantité de bidons d’huile de table destinée à la contrebande. Nous vous livrons tous les détails à cet égard dans la suite de cette édition du 2 octobre 2022.  

En effet, les services douaniers de la wilaya de Bordj Badji Mokhtar, dans l’extrême sud de l’Algérie, ont effectué une saisie de 2.800 bouteilles de 5 litres d’huile de table destinées à la spéculation et à la contrebande. C’est ce qu’a fait savoir un communiqué rendu public par de la Direction générale des douanes (DGD) de la susdite wilaya.

Vous n’êtes pas sans savoir que certaines régions du pays se heurte actuellement à une pénurie de ce produit de large consommation. Effectivement, les rayons d’huile de tournesol sont partiellement vides dans une grande partie des marchés alimentaires algériens. Une situation provoquée, en grande partie, par les contrebandiers mais qui ne devra pas durer longtemps selon les autorités.

Et pour cause, les services douaniers continuent de procéder à la saisie d’importantes quantités d’huile sur le territoire national. Selon le même communiqué, l’accomplissement de ce genre d’opérations visent à protéger l’économie nationale.

En plus de lutter contre tout type de contrebande et maintenir ainsi la stabilité du marché local. « Nous nous attelons à assurer notamment l’approvisionnement permanent et continu des biens de consommation », explique en outre la DGD de Bordj Badji Mokhtar. 

Crise d’huile végétale en Algérie : les services des douanes à l’assaut des spéculateurs 

Il faut savoir que le phénomène lié au stockage de marchandise pour provoquer délibérément une pénurie ne cesse de prendre de l’ampleur en Algérie. Dans le cadre de lutte contre ce genre de pratique, les douaniers continuent de mener de larges opérations.  Ils ont alors récemment mis la main sur quatre mille (4000) fardeaux d’huile de table, à Djelfa. 

En sus de vingt-cinq mille (5000) paquets de cigarettes de marques étrangères et plus de deux mille (2000) comprimés hallucinogènes, à Hassi Messaoud. La Direction régionale des douanes de Laghouat a, quant à elle, saisi 4.032 bouteilles d’huile de table.

Avant de conclure, nous tenons à rappeler que le président Abdelmadjid Tebboune a dévoilé un projet de production locale d’huile de table. Pour ce faire, le gouvernement algérien prévoit de débloquer une usine qui permet de produire localement ce produit alimentaire en seulement six (6) mois.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes