Devise Algérie

Algérie : Saisie importante de devise (Dollar) à l’aéroport d’Alger

0
Algérie devise dollar
S'abonner :

Algérie – Une importante somme en devise (Dollar) a été saisie aujourd’hui à l’aéroport d’Alger sur un passager égyptien souhaitant regagner l’Égypte à bord d’un vol de rapatriement effectuée par Egyptair. 

À ce qu’il parait, même la fermeture des frontières et la suspension des vols en Algérie n’ont pas réussi à couper l’herbe sous les pieds des personnes qui transfèrent les devises illicitement. En effet, les douaniers du plus grand aéroport d’Algérie, l’aéroport international d’Alger Houari Boumédiène, sont parvenues ce vendredi 09 octobre à saisir une importante somme de devise américaine, dollar.

D’après ce qu’a indiqué le site d’information Visa-Algérie, le montant saisi est estimé à 48.000 dollars. Ces milliers de dollars non-déclarés étaient en possession d’un ressortissant égyptien en destination de la capitale égyptienne ; le Caire à bord d’un vol opéré par la compagnie aérienne égyptienne, EgyptAir.  

Le marché informel dans le viseur du gouvernement

Le secteur automobile a engendré la fuite de la devise depuis l’Algérie vers l’étranger. Selon le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, ces actions « ont failli entraîner l’économie nationale dans un précipice ». C’est pour cette raison et d’autres que la récupération de l’argent du marché noir s’avère être d’un énorme défi pour le gouvernement algérien.

Classé comme but ultime et étape primordiale dans la relance socio-économique; l’Algérie a donc décidé d’accélérer les outils de récupération, visant à réintégrer l’énorme masse d’argent évaluées par des experts entre 60 et 80 milliards de dollars; qui circulent en dehors du circuit bancaire. Ainsi, des mesures ont été prises afin de mettre fin à ce problème qui ne cesse de hanter la croissance économique du pays. Parmi ces mesures, on trouve le lancement de la finance islamique.

En effet, Moussa Abdellaoui; expert en conformité des produits bancaires à la charia; a levé le voile sur le but capital de la finance islamique en Algérie. Il a donc affirmé que cette dernière vise à éliminer le marché noir, voire supprimer le secteur de l’informel. Et ce, en récupérant les sommes pharamineuses de ce domaine pour les intégrant dans les circuits bancaires de l’économie officielle.

Pour mémoire, plusieurs voix des experts en économie se sont élevées depuis quelques mois; demandant aux autorités de fermer le « Square ». Toutefois, ce dernier pourrait basculer. Et ce, puisque le gouvernement a décidé de durcir le contrôle sur les importations de biens et services en Algérie.

Article recommandé :  Algérie : Des députés appellent à la baisse des impôts et taxes

Des Français critiquent Houssem Aouar à cause de La Marseillaise

Article précédent

Algérie – Nigeria : Sur quelle chaîne et à quelle heure voir le match en direct

Article suivant

Lire aussi

Commentaires

Comments are closed.