17.9 C
Alger
17.9 C
Alger
samedi, 13 avril 2024
- Publicité -
AccueilActualitéLa justice ordonne la saisie des biens de l'ancien patron de l’aéroport...

La justice ordonne la saisie des biens de l’ancien patron de l’aéroport d’Alger

Publié le

- Publicité -

Algérie – De nouvelles mesures de justice prises à l’encontre de l’ex-directeur de l’aéroport d’Alger, Tahar Allache, qui se traduisent par la saisie de tous ses biens.  Dzair Daily relate pour vous les détails dans la suite de cet article du dimanche 12 juin 2022.

En effet, le PDG à la tête de l’aéroport d’Alger, Tahar Allache, a été limogé et est en justice. Après quinze années de service, le Président Directeur Général de la société de gestion des services et infrastructures aéroportuaires d’Alger (SGSIA) s’est vu démis de ses fonctions. À la suite de ce limogeage, de nouvelles mesures judiciaires ont été prises à l’encontre de l’ex-directeur de l’aéroport d’Alger, à savoir, Tahar Allache, rapporte Echorouk.

Effectivement, bien qu’on n’ait pas communiqué les raisons du limogeage de l’ancien PDG de l’aéroport de la Capitale. Toutefois, nous avons assisté à la désignation du nouveau directeur. Il s’agit d’Omar Halis qui reprendra par intérim les fonctions de Tahar Allache. Le nouveau responsable occupait auparavant la fonction de responsable de l’administration et de la logistique au sein du même établissement.

- Publicité -

Par ailleurs, le juge instructeur près la deuxième chambre du pôle pénal, économique et financier du tribunal de Sidi M’hamed au niveau d’Alger a émis sa sentence. Dans ce sens, on a ordonné la saisie de tous les biens du désormais ex-PDG de l’aéroport d’Alger. En l’occurrence, Tahar Allache. Ainsi que ses comptes bancaires

La justice condamne Tahar Allache pour une affaire de corruption

En effet, conformément à ce que rapporte le même média arabophone, le Président Directeur Général (PGD) de la SGSIA devra se présenter, la semaine prochaine, devant la justice. Et ce, sous l’inculpation d’avoir une main suspecte dans la gestion de l’aéroport d’Alger. Autrement dit, dans une affaire de corruption.

À cet effet, de lourdes accusations ont été portées contre le premier responsable à la tête de ladite société. Ainsi, les accusations portées à son encontre sont liées au projet d’extension de la nouvelle aérogare. Dont, la conclusion des marchés suspects et la dilapidation d’argents publics, apprend-on de la même source. 

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -