22.9 C
Alger
22.9 C
Alger
mardi, 21 mai 2024
- Publicité -
AccueilSociété et CultureFaits DiversAlgérie : Said Djabelkhir devant la justice pour « atteinte à l’Islam...

Algérie : Said Djabelkhir devant la justice pour « atteinte à l’Islam »

Publié le

- Publicité -

Algérie – L’islamologue algérien, Said Djabelkhir, sera présenté le 25 février prochain devant la justice, suite à une plainte judiciaire déposée contre lui pour “atteinte à l’islam”.

En effet, connu pour ses déclarations souvent jugées “controversées” par les conservateurs et le courant rigoriste en Algérie, l’islamologue et chercheur en soufisme, Said Djabelkhir; devra comparaître le 25 février prochain devant le tribunal de Sidi M’hamed à Alger.

Said Djabelkhir est accusé « d’outrage à l’islam, atteinte et moquerie aux hadiths authentiques de la Sunna du Prophète Muhammad, au pilier du Hadj (pèlerinage) et au sacrifice rituel du mouton de l’Aïd »; selon le quotidien arabophone Echorouk.

- Publicité -

Selon la même source, l’affaire ciblant l’islamologue fait suite à une plainte déposée par un collectif citoyen, à sa tête le professeur à l’université de Sidi Bel Abbes, Abderezzak Bouidjra en l’occurrence. Ce dernier a mobilisé plusieurs avocats pour entamer cette procédure judiciaire contre Said Djabelkhir, en vue de le traîner dans les couloirs de la justice.

Said Djabelkhir “menacé de mort” sur les réseaux sociaux

Les propos du chercheur et islamologue algérien, Said Djabelkhir dans les médias ou sur les réseaux sociaux, suscitent très souvent des polémiques qui prennent démesurément une dimension nationale.

Une partie de ses contradicteurs reproche aux médias de lui donner la parole; tandis que d’autres vont même jusqu’à menacer le chercheur, notamment depuis son passage télévisé sur la chaîne arabophone El Bilad TV au cours du mois Ramadhan 2019.

- Publicité -

Ce dernier avait, pour rappel, expliqué sans langue de bois, que « le jeûne [Ramadhan] n’était pas obligatoire et que les compagnons du prophète Muhammad [sws] ne jeûnaient pas tous ».

La sortie médiatique de Djabelkhir lui avait valu à l’époque le colère de la sphère conservatrice algérienne. Certains sont allés jusqu’à rendre publique son adresse personnelle sur les réseaux sociaux, en appelant les gens à s’en prendre à lui physiquement.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -