AccueilSociété et CultureSociétéCoronavirus : Les riches fortunés Algériens aideront-ils l'Algérie financièrement ?

Coronavirus : Les riches fortunés Algériens aideront-ils l’Algérie financièrement ?

Algérie – Au moment où des fortunes du monde entier se précipitent à donner de leur argent, pour permettre à leur pays une meilleure performance face au nouveau Coronavirus, Covid-19, de plus en plus d’algériens se demandent si pareille solidarité pourrait avoir lieu chez nous.

Afin d’aider aux développements de vaccins anti-virus, la Fondation Bill Gates a fait un don de 10 millions de dollars, à l’adresse de l’Afrique et de la Chine, rapporte le quotidien arabophone El Bilad. Cette dernière a ensuite bénéficié d’un autre don de 14 millions de dollars, toujours dans l’objectif d’élaborer un vaccin, et provenant, cette fois-ci, de son deuxième homme plus riche, à savoir Jack Ma, patron de la puissante entreprise Alibaba, qui a notamment annoncé l’allocation d’un fond de 144 millions de dollars, pour faciliter aux hôpitaux de la ville de Wuhan, épicentre de l’épidémie, l’achat des fournitures médicales nécessaires.

En Europe, selon le même média, à l’instar de la France et de I’Italie, des fortunés locaux ont contribué aux efforts de lutte contre le virus en apportant, dans le cadre des campagnes de dons, et des collectes de fonds organisées dans leurs pays respectifs, des aides financières primordiales pour le sort de beaucoup de leurs concitoyens. Ces actions, qualifiées d’humanitaires, ont suscité de nombreux éloges, y compris de la part des victimes du Covid-19.

Dans notre pays, les invitations, appelant les riches algériens à agir, proportionnellement aux moyens et à la taille des capitaux dont ils disposent, pour aider l’Etat à mieux affronter cette épreuve exceptionnelle, s’aggravant de jour en jour par l’élévation continuelle du nombre des cas infectés et des victimes qui succombent au virus mortels, se multiplient sur les réseaux sociaux. 

Nos voisins marocains prennent les devants

Après des appels, semblables par exemple à celui de l’économiste Omar Kettani, qui a affirmé dans un entretien accordé au journal électronique marocain Hespress, que les riches marocains « et le système bancaire doivent mettre la main à la poche», un Fonds spécial anti-Coronavirus a été initié par le roi Mohammed VI, mobilisant ainsi, selon le média marocain le Desk, certains hommes d’affaires qui n’ont pas hésité à faire des dons, pour soutenir la lutte de leur pays contre l’épidémie. 

Aziz Akhannouch, patron du pétrolier Akwa, et Othmane Benjelloun, patron des institutions bancaires, BOA, et GPMB vont débourser, selon des titres de la presse marocaine cités par le Desk, une somme d’un milliard de dirhams chacun, qu’encaissera le Fonds spécial mentionné plus haut.  Afriquia, filière du groupe Akwa, prendra aussi part aux donations, avec pas moins d’un milliard de dirhams. D’autres grands groupes marocains, tel que le Groupe OCP de Mostafa Terrab, ont répondu favorablement à la sollicitation, du businessman déjà évoqué, Othmane Benjelloun, de participer aux aides financières.

En Algérie, le président Abdelmadjid Tebboune avait ordonné au gouvernement de créer  immédiatement un fonds spécial pour contrecarrer le fléau épidémiologique, en lui fournissant des fonds d’un montant de 4000 milliards de centimes, indique El Bilad. Beaucoup d’observateurs voient par là une occasion à la classe riche en Algérie, de s’inscrire dans cette trajectoire de solidarité nationale, existante déjà dans les pays qu’on vient d’énumérer.

Hélas, la culture du don à la Nation a souvent été absente dans l’esprit de nos entrepreneurs, propriétaires des plus  grandes entreprises, malgré les tragédies, causées par des instabilités politiques, des bouleversements économiques, ou simplement par des catastrophes naturelles, qui ont, à plusieurs reprises, secoué notre pays.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici