21.1 C
Alger
21.1 C
Alger
mardi, 25 juin 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieAlgérie : Ce qu'a dit Rezig sur la crise de l'huile de...

Algérie : Ce qu’a dit Rezig sur la crise de l’huile de table et sa disponibilité

Publié le

- Publicité -

Algérie – Le ministre du Commerce s’est exprimé ce 22 mars sur la crise de l’huile de table en Algérie, en assurant que le produit en question est disponible en abondance et qu’il n’y a pas de pénurie.

En effet, le ministre du Commerce Kamel Rezig, a fait savoir ce lundi 22 mars, qu’il n’y a pas de crise d’huile de table en Algérie en assurant que les quantités disponibles dépassent les besoins nationaux et suffisent pour une période de trois mois de consommation.

Dans une déclaration à la télévision publique ENTV, le ministre du Commerce a appelé les citoyens à ne pas tomber dans le piège “des rumeurs” relayées notamment sur les réseaux sociaux et faisant état d’une “pénurie” de l’huile de table dans le pays.

- Publicité -

| Sujet connexe : Disponibilité de l’huile de table en Algérie : Issad Rebrab s’exprime

« J’assure au citoyen algérien que l’huile est disponible en abondance et qu’il n’y a pas de pénurie », a souligné Kamel Rezig à cet égard. Il poursuit, en assurant que « les quantités de ce produit dépassent nos besoins jusqu’à la fin juin de l’année en cours ».

« L’Algérie produit actuellement environ 3000 tonnes d’huile par jour. », précise-t-il en outre, avant de rappeler que « cette histoire de pénurie de l’huile est une répétition du même scénario vécu l’an dernier avec la semoule. Les rapports que nous avons prouvent l’existence d’une importante réserve d’huile »; souligne Rezig.

| Lire aussi : Disponibilité de l’huile de table en Algérie : Boulenouar promet la fin de la rareté

« Ce qui se passe actuellement dans le dossier de l’huile de table est une forme de spéculation et nous demandons aux citoyens de ne pas changer leurs habitudes de consommation. », ajoute là encore le ministre du Commerce

- Publicité -

Toujours dans ce sillage, Rezig a indiqué que le gouvernement surveille attentivement le marché local. Il signale toutefois que lorsqu’une pénurie de marchandises est constatée par son département; le recours à l’importation se fera dans les plus brefs délais afin de fournir n’importe quel produit au consommateur algérien.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -