21.1 C
Alger
21.1 C
Alger
mardi, 25 juin 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieRetraite proportionnelle en Algérie : L'UGTA veut sa reprise

Retraite proportionnelle en Algérie : L’UGTA veut sa reprise

Publié le

- Publicité -

Algérie – Un membre de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA) a appelé, ce mercredi 24 février 2021, au retour de la retraite proportionnelle et sans condition d’âge en Algérie. Voici ses propos.

En effet, Chabekh Ferhat, cadre à l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA) était invité aux studios de la Radio nationale, ce mercredi 24 février 2021. Il s’est alors exprimé sur la nécessité du retour de la retraite proportionnelle et sans condition d’âge en Algérie.

Il est inconcevable, de son avis, qu’un employé ayant bouclé ses 32 ans de service, reste contraint à attendre l’âge de 65 ans pour pouvoir prendre sa retraite. Le même orateur ajoute que ce système empêche de libérer les postes de travail aux nouveaux diplômés universitaires et des centres de formation.  

- Publicité -

Lire aussi : Retraite anticipée ou proportionnelle en Algérie : Le DG du CNR précise

Le retour de la retraite proportionnelle et sans condition d’âge permettra donc de décroître le taux de chômage parmi les jeunes en Algérie. C’est en tout cas ce que rapporte le quotidien arabophone Echorouk. Chabekh Ferhat reste toutefois conscient des difficultés qui peuvent handicaper la mise en place de ce système.

Il s’agit alors du déficit enregistré au niveau de la Caisse nationale des retraites (CNR). Le responsable estime que c’est au gouvernement de trouver une solution à cette insuffisance financière. Et non, à l’employé ayant servi pendant 32 ans de sa vie et qui se retrouve ainsi victime de cette crise économique. 

Le retour à la retraite proportionnelle et sans condition d’âge est actuellement difficile, voire impossible selon le gouvernement

Ainsi, le retour de la retraite proportionnelle et sans condition d’âge permettra de diminuer le taux de chômage en Algérie. Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, El Hachemi Djaaboub s’est d’ailleurs exprimé à cet effet. Celui-ci a alors déclaré, à la date du 28 janvier dernier, qu’il est impossible d’appliquer le système de retraite proportionnelle pour le moment.

- Publicité -

Sujet connexe : Algérie : Retour à la retraite proportionnelle.. Djaâboub répond

Et ce, par rapport au déficit enregistré au niveau de la Caisse nationale des retraites (CNR). En outre, Djaaboub n’est pas le seul à le penser. Et pour cause, le Directeur Général de la CNR, Slimane Melouka, se range également au même avis. Celui-ci affirme que son organisme enregistre un déficit pour la troisième année consécutive.

Si on se réfère au propos du même responsable, ledit déficit est estimé à plus de 700 milliards de dinars. Cela depuis l’année 2019. La priorité est donc de rééquilibrer la situation financière de la caisse susmentionnée. C’est toujours selon Slimane Melouka.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -