AccueilÉconomieVotre ArgentAlgérie : la retraite complémentaire suscite l’intérêt des salariés

Algérie : la retraite complémentaire suscite l’intérêt des salariés

Algérie – Les entreprises spécialisées dans l’assurance-vie et la santé manifestent leur volonté de promouvoir et de développer la retraite complémentaire à plus grande échelle. 

Cependant, cela nécessite un environnement plus propice à l’intégration de la retraite complémentaire en Algérie. Par exemple en mettant en place des incitations fiscales et d’autres leviers sur lesquels on peut agir. 

Si les retraites complémentaires peuvent susciter l’intérêt des salariés.  Elles devraient permettre de réduire la charge financière de la Caisse nationale de retraite (CNR). Dont les déficits se creusent d’année en année, et contribuer au développement de l’épargne et de l’économie globale. 

L’assurance retraite complémentaire est une forme d’assurance personnelle basée sur le principe de la capitalisation. Elle permet à toute personne ayant atteint l’âge de la retraite de bénéficier de pensions en plus des pensions versées par la CNR. Il s’agit d’une assurance facultative, et les assurés peuvent bénéficier de deux options. Le bénéficiaire percevra soit une rente viagère, soit un capital unique en fin de contrat d’assurance. 

Comment convaincre les citoyens et les entreprises à souscrire à des contrats d’assurance ?

C’est ce qu’ont évoqué hier les participants d’un séminaire consacré à ce sujet. Organisé par le Bureau de tarification des assurances professionnelles (BST) au Centre familial Ben Aknoun à Alger.  

Les représentants des compagnies d’assurance ont estimé que les retraites doivent tenir compte de l’inflation, du pouvoir d’achat des ménages. Et d’autres paramètres qui contribuent à la rentabilité du produit. Ainsi, les retraites complémentaires sont évaluées selon des critères précis dont le plus important est la rentabilité actuelle et future. 

Bien évidemment, les sociétés spécialisées dans les assurances de personnes en tireront  profit. Et ce, en augmentant leur chiffre d’affaires. Uniquement les sociétés agréées sont autorisées à souscrire et à commercialiser des assurances de personnes. Il s’agit de Caarama Assurance, de Taamine Life Algérie (Tala), du Mutualiste, de l’Algérienne Vie, d’Axa Algérie assurance Vie, de la Société d’assurance de prévoyance et de santé (Amana), de Macir Vie, et de Cardif El-Djazaïr. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes