Algérie : Le retrait en ligne de ces trois documents d’état civil sera possible

Algérie Le ministère de l’Intérieur a annoncé ce jeudi, 24 décembre, le lancement d’une plateforme numérique dédiée au retrait à distance des actes d’état civil.

Désormais, plus besoin de se déplacer dans une mairie pour retirer ses documents d’état civil. Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Kamel Beldjoud a procédé au lancement d’une plateforme numérique pour le retrait en ligne de trois actes d’état civil en Algérie. Le quotidien francophone Liberté Algérie rapporte l’information. 

En effet, Kamel Beldjoud s’est entretenu au siège du ministère ce jeudi, 24 décembre, pour le démarrage d’un nouveau service. Une plateforme digitale dont l’objectif est de simplifier les procédures administratives et de moderniser le service public. Elle sera pleinement exploitable tous les jours de la semaine. Dorénavant, tout citoyen algérien pourra extraire ces quelques documents sans pour autant se rendre dans une mairie. Et ce, sur le site électronique du ministère (etatcivil.interieur.gov.dz). « Permettant aux citoyens de retirer à distance leurs documents d’état civil ou de leurs proches en temps réel », c’est en effet ce qu’a indiqué le ministre de l’Intérieur.

Le retrait à distance des trois documents, à savoir, les actes de naissance, de mariage et de décès. Selon le responsable, ces documents précités ont la même valeur juridique que ceux extraits des guichets des services de la commune. Ils sont, de ce fait, sécurisés et infalsifiables, et cela, au moyen de la signature électronique et au code QR (code à réponse rapide), qu’ils portent. 

Un service à distance qui vise à alléger la surcharge aux citoyens

Effectivement, Kamel Beldjoud a souligné que cette plateforme numérique mise en place vise avant tout à libérer le citoyen algérien d’un poids lourd. Le responsable a fait savoir qu’en un clic, il devient possible de retirer et télécharger les trois renseignements susdits. Tout cela, dans le but de décharger les habitants de l’Algérie, notamment ceux des communes rurales éloignées. Le ministre a notamment ajouté que le retrait en ligne vise non seulement à rendre plus rationnel les dépenses publiques en Algérie. Mais aussi, à économiser plus de 62 millions de feuilles imprimées chaque année, au niveau des services d’état civil. C’est-à -dire, une moyenne de 260.000 feuilles par jour. 

Outre son impact sur la rationalisation des dépenses publiques et la réduction de la bureaucratie, ce service permettra de réorienter les fonctionnaires en poste au niveau des guichets d’état civil dans d’autres fonctions. De façon à accorder la répartition des ressources humaines aux nouvelles orientations de la gestion locale. Le communicant a fait remarquer que son département ministériel se consacre à parfaire les dernières dispositions techniques pour élargir ce service au certificat de résidence pour lequel il sera fait référence au Fichier électoral national. Et ce, en collaboration avec l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE). Ainsi, les citoyens algériens bénéficieront d’une plateforme numérique pour retirer leurs justificatifs, ou ceux de leurs proches à tout moment.  

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes