21.9 C
Alger
21.9 C
Alger
mardi, 18 juin 2024
- Publicité -
AccueilActualitéAlgérieAlgérie : Retrait définitif du permis des automobilistes dangereux

Algérie : Retrait définitif du permis des automobilistes dangereux

Publié le

- Publicité -

Algérie – Sur ordre du président, le gouvernement a lancé des mesures urgentes pour réduire les accidents de la circulation, dont le retrait définitif du permis de conduire des chauffards.

Les autorités ont approuvé, à compter de cette semaine, des dispositifs urgents en exécution aux instructions du président de la république Abdelmadjid Tebboune concernant la limitation des facteurs à l’origine des accidents de la route en Algérie, notamment à travers le retrait du permis de conduire et la criminalisation des conducteurs imprudents, rapporte le média arabophone Echorouk.

Dans un communiqué diffusé le 09 février dernier, le ministère de l’Intérieur a annoncé son plan relatif à la sécurité routière, élaboré sur plusieurs axes. L’aspect juridique et administratif se traduira par la criminalisation de tous les comportements irresponsables, négligents et dangereux sur la route.

- Publicité -

Une liste de tous les conducteurs de transport de marchandises sera établie au niveau de chaque wilaya afin d’assurer leur suivi et leur identification. À l’avenir, l’expérience et la santé psychologique sera prise en compte dans l’emploi des conducteurs, en particulier ceux liés aux transports collectifs et scolaires, atteste le communiqué.

D’autre part, une réhabilitation des infrastructures routières et des autoroutes, particulièrement au niveau des zones sensibles est prévue dans ce plan, parallèlement au développement et à l’exploitation des systèmes technologiques modernes de surveillance du trafic routier à l’instar des radars.

Hausse des retraits de permis en 2019

Rien qu’au niveau de la wilaya de Béjaïa, les services de sécurité ont procédé au retrait de pas moins 6.819 retraits de permis de conduire pour diverses raisons rien qu’en 2019, comptabilisant en outre 17.316 amendes de pénalité, selon les chiffres annoncés par le média El Massa.

- Publicité -

Ces infractions routières, en hausse durant l’année 2019, sont généralement le fruit du non-respect des lois de la circulation, à l’image de la conduite en état d’ivresse ou le non-port de la ceinture de sécurité. À cet égard, il est utile de signaler que le communiqué du ministère de l’Intérieur oblige dorénavant les automobilistes d’avoir un second conducteur sur les longues distances, le but étant d’éviter et prévenir la fatigue au volant, rapporte la même source.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -