AccueilÉconomieAutomobileAlgérie : Vers le retour de l’importation de voitures de moins de...

Algérie : Vers le retour de l’importation de voitures de moins de 3 ans ?

Algérie – Alors qu’elle a été gelée il y a plusieurs mois, l’importation des voitures d’occasion, dites de moins de trois (3) ans, est-elle de retour une nouvelle fois ? Cet indice qui pourrait redémarrer le marché automobile de seconde main.

Surprenamment, après le gel de l’article 110 de la Loi de Finances 2020, relatif à l’importation des voitures de moins de trois (3) ans en Algérie, le dynamisme de la demande des véhicules de seconde main s’est traduit par une chute de ventes, soutenue par des prix exorbitants, au plus grand dam des citoyens souhaitant se doter d’un véhicule qui convient à leur porte-monnaie, souvent modeste. 

Ils sont plusieurs à vouloir voir une nouvelle fois le retour de l’Algérie à l’importation des véhicules usagés. En effet, avant même que l’encre ne sèche sur la décision du gel, le sujet a semé la colère et le rejet de la part d’un bon nombre de citoyens. En l’absence actuelle du concret qui pourrait contredire cet arrêt subit, l’avenir du marché d’occasion reste suspendu. 

Dans l’attente, un certain rebondissement, si l’on croit à Sayarat Live, pourrait bien débloquer le volant de l’importation des voitures d’occasion. Le média spécialisé est donc revenu sur le sujet dans un article paru ce samedi 08 mai 2021. 

Selon ses informations, le fait que l’avant-projet de la Loi de Finances complémentaire (LFC) 2021 comporte quelques modifications concernant le régime fiscal de l’importation de voitures d’occasion est un indice en lui-même. 

Algérie : Ce que dit la LFC 2021 sur l’importation des voitures d’occasion

En fait, ledit avant-projet a été présenté par le ministre des Finances lors d’une réunion présidée par Abdelaziz Djerad ce mercredi 05 mai 2021. Il se verra certainement posé sur table lors du prochain Conseil des ministres.

Parmi les modifications qu’ils contiennent, figure une qui concerne l’importation des voitures d’occasion. Il s’agit de quelques mesures douanières relatives au sujet, pour plus d’exactitude. La FLC 2021 prévoit la séparation desdites mesures de l’importation des véhicules de moins de trois (03) ans des autres. 

Selon la même source, cet indice signifie sans doute un retour de l’Algérie à l’importation des voitures d’occasion. Il convient de rappeler que la directrice de la communication de la Direction générale des douanes s’est exprimée sur l’importation des voitures neuves. 

En effet,  Nassima Brikci a tenu à énumérer la liste des personnes concernées par l’exemption des droits de douane. Il s’agit, selon ses dires, des Moudjahidines. Ceux-ci peuvent bénéficier d’une seule licence, précise-t-elle. 

La responsable de la communication de la DGD a également cité les personnes ayant des besoins particuliers. Outre ces catégories, elle a évoqué le cas des diplomates et des ressortissants algériens qui ont changé leur lieu de résidence.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes