Algérie : vers le retour de l’importation de voitures à cette date 

Automobile – La date du retour de l’importation de voitures neuves en Algérie commence à se dessiner. Les concessionnaires pourraient reprendre leur activité durant le premier trimestre de l’année prochaine (2022). Apprenez plus, ce mercredi 20 octobre 2021.

La lumière au bout du tunnel ! L’année 2021 n’a pas été de bon augure pour le secteur automobile. Le déséquilibre entre l’offre et la demande a entraîné une hausse tarifaire dramatique. Toutefois, en vue de pallier une telle instabilité les autorités ont décidé d’agir. Secouées par cette disproportion importante, elles se démènent à fixer une date pour le retour de l’importation de voitures en Algérie.

En effet, le secteur automobile a été sinistré durant cette année. Toutefois, l’année 2022 ne suivra pas le même sillon que la précédente. Selon le média arabophone Echorouk, le marché national est tout près de rouvrir ses portes aux véhicules neufs. Ces derniers commenceront à sillonner les routes nationales dans moins de trois (03) mois. Soit vers le début du premier trimestre de l’année prochaine.

Il s’agit de toute manière de ce que rapporte le média généraliste susvisé dans son édition de ce mardi. En outre, la même source confirme que la commission technique interministérielle a examiné 65 demandes d’agréments déposées auprès du ministère d’Industrie. Et ce, en vue de prononcer son verdict, concernant l’octroi des licences d’importation.

Automobile : quatre demandes de recours déposées

Parmi les 65 dossiers déposés, l’instance interministérielle a accepté avec réserve, la demande de 21 opérateurs économiques. Les dossiers en question ne remplissent pas toutes les conditions contenues dans le cahier des charges. D’autre part, 4 prétendants concessionnaires ont tenu à présenter des demandes de recours en contestant les réserves. Il est question là aussi de ce que confirme la même source médiatique. 

En outre, Mourad Saadi qui est un journaliste spécialisé dans l’automobile est revenu sur le sujet. Il a confirmé au média précité que la relance de l’activité des importateurs entraînera une baisse significative des prix. Il a assuré que des concessionnaires s’engagent à importer des voitures de qualité. Et ce, avec des coûts qui conviennent au porte-monnaie du citoyen algérien. C’est selon les déclarations du spécialiste faites au même média arabophone.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes