23.9 C
Alger
23.9 C
Alger
dimanche, 16 juin 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieAutomobileAlgérie : Le retard de l’importation des voitures d’occasion (moins de 3...

Algérie : Le retard de l’importation des voitures d’occasion (moins de 3 ans) paralyse le secteur des assurances

Publié le

- Publicité -

Algérie – La contraction du marché de l’automobile et le report de l’autorisation de l’importation des véhicules de moins de 3 ans, a réduit la vente des contrats d’assurance et accélère la chute du secteur des assurances.

En effet, le marché des assurances en Algérie connaît des difficultés économiques importantes et ce, bien avant la crise sanitaire du Coronavirus que traverse le pays depuis quelques semaines. Les compagnies d’assurances ont commencé à connaître des une baisse sur leur volume des ventes et de signature de contrats depuis le mois de janvier dernier, engendrant une perte estimée à 600 milliards en 90 jours; selon l’Union Algérienne des Sociétés d’Assurance et de Réassurance (UAR) citée par le quotidien arabophone Echorouk.

De plus, l’UAE a fait savoir que la baisse drastique du volume des ventes des assurances véhicules en 2020 a été exacerbée par la réduction d’importation des véhicules neufs et des importations des kits d’assemblage SKD/CKD utilisés par les usines de montage automobile destiné au marché local. Pour rappel, cette baisse d’importation de véhicules est évalué à pas moins de 38 % en début de 2020; soit une valeur de 1,17 milliard de dollars. 

- Publicité -

En outre Les compagnies d’assurances comptaient en grande partie sur l’entrée en vigueur de la loi ré-autorisant l’importation des véhicules d’occasion (de moins de 3 ans); initialement prévue dans la Loi des Finances 2020, pour combler leurs pertes sur le marché automobile.

Le retour de l’importation des véhicules d’occasion.. Énième report ?

Néanmoins, le décret autorisant l’importation des voitures de moins de trois ans qui était prévu pour ce mois de mars 2020 a été une nouvelle fois retardé en raison de la crise sanitaire du Covid-19 et la suspension des voyages et des liaisons maritimes entre la majorité des pays.

Le Coronavirus a donc forcé l’arrêt du seul moyen de transport permettant aux particuliers d’acquérir des véhicules d’occasion à leur propre charge; à savoir les bateaux transportant biens et personnes. Par ailleurs, silence radio du côté du ministre de l’Industrie et de Mines, Ferhat Aït Ali Braham, dont la dernière sortie médiatique à ce sujet date du 18 février dernier, lors d’une conférence de presse tenue chez le forum El Moudjahid, où il avait fait savoir qu’une réglementation stricte des mesures et des conditions devrait voir le jour au cours du mois de mars 2020.

- Publicité -

Ce nouveau report sera le troisième en son genre, depuis la validation de la Loi de Finances 2020 mais cette fois, il sera marqué par un climat d’incertitude qui pourrait perdurer et empirer davantage la crise que vivent les compagnies d’assurances. 

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -