AccueilPolitiqueGéopolitiqueAlgérie : « la restriction relative à l'octroi des visas pour la...

Algérie : « la restriction relative à l’octroi des visas pour la France sera mise en avant »

Algérie – L’économiste Guendouzi évoque la visite du président Emmanuel Macron en Algérie et estime que la question autour de la restriction autour de l’octroi des visas pour la France fera partie des priorités lors cette rencontre. Retrouvez toute l’actualité à ce sujet dans la suite de cet article du jeudi 25 août 2022.

Le président de l’Hexagone sera présent aujourd’hui à Alger pour une visite officielle de trois (3) jours. Une visite assez importante pour ce Chef d’État dont sa dernière venue en Algérie date de 2017. D’autant plus qu’avec les derniers conflits politiques et la restriction relative à l’octroi de visas accordés aux voyageurs venus de l’Algérie pour la France, un bon nombre de spécialistes s’attend à ce que celle-ci soit assez fructueuse.

En effet, nombreux sont ceux qui s’attendent à une nouvelle vision et de nouvelles perspectives. Cela, sur les projets en commun entre les deux pays. Chose sur laquelle s’est penché l’économiste Guendouzi. Approché par le média La Patrie News, le spécialiste a tenu à dévoiler, selon lui, les différentes questions qui seront abordées lors de cette rencontre entre les deux présidents.

De ce fait, il n’a pas pu passer à côté d’un sujet assez sensible et délicat. Il s’agit de la circulation des voyageurs entre les deux États. Étant donné que certaines restrictions ont été mises en place dans ce sens. En particulier depuis le début du conflit politique. Ce dernier qui a conduit à la diminution du nombre de visas délivrés pour les Algériens. Il s’agit d’une baisse de 50 % qui a été ordonnée par le gouvernement français.

Visas pour la France : « une évolution sur ce dossier est attendue », souligne Guendouzi

En effet, dans le cadre de cette visite officielle d’Emmanuel Macron en Algérie, Guendouzi a énuméré les sujets à mettre sur le table. D’après l’universitaire : « L’ostracisme de la France concernant les restrictions imposées relatives à l’octroi des visas aux citoyens algériens sera mis en avant ». D’autant plus qu’il a souligné qu’une évolution dans le bon sens est attendue à ce propos. Sachant que ça reste déterminant pour les différents aspects de coopération.

Dans le même ordre d’idées, Guendouzi a rappelé que la France est passée en deuxième position. Et ce, dans la liste des fournisseurs de l’Algérie. La Chine, en effet, jouit de la première place depuis 2010.

En sus, la Turquie et l’Italie restent attractifs en matière d’offres proposées pour le marché algérien. Encore plus depuis que de nombreux professionnels DZ ont préféré se tourner vers ces deux exportateurs, en abandonnant la France.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes