Algérie : report du jugement de Ines Abdelli à cette date

Algérie – Le juge des mineurs a décidé de reporter le jugement de l’actrice accusée d’être impliquée dans l’affaire Future Gate, à savoir Ines Abdelli, à une date ultérieure. Apprenez tout, dans la suite de ce passage du 15 juin 2022.

Au tribunal correctionnel de Dar El Beida à Alger, les trois influenceurs, à savoir Numidia Lezoul, Rifka et Stanley, se sont présentés devant le juge d’instruction, le jeudi 9 juin 2022. Hier, c’était au tour de la quatrième personnalité populaire accusée d’être impliquée dans l’affaire de la société fictive. Il s’agit de la jeune actrice très connue en Algérie, Ines Abdelli, dont le jugement a été reporté à une date ultérieure. 

Au fait, la jeune fille a également fait la promotion pour la pseudo-agence. Celle dont ont été victimes de nombreux étudiants algériens. Sachant que ces derniers étaient sur le point de partir réaliser leur rêve à l’étranger. Celui de poursuivre leurs études dans des universités en Ukraine et en Turquie. 

Après avoir participé à la campagne promotionnelle, la comédienne a été accusée d’être impliquée dans cette histoire. De ce fait, la star des réseaux sociaux s’est présentée devant le juge des mineurs. Et ce, près du tribunal de Dar El Beida dans la capitale de l’Algérie. Cela dit, le juge a décidé, ce 14 juin 2022, de reporter le jugement de cette créatrice de contenu. 

Algérie : voici la date du jugement de Ines Abdelli

Au moment où le verdict final sera prononcé demain pour les trois influenceurs, à savoir Numidia Lezoul, Rifka et Stanley, le juge des mineurs a décidé de reporter le jugement de Ines Abdelli au mardi 28 juin 2022. Effectivement, le représentant du parquet est sur le point de mettre fin à cette affaire d’escroquerie. C’est en tout cas ce qu’a rapporté le journaliste Rabah Allaoua sur son compte Instagram.

Par ailleurs, il sied de noter qu’au cours de l’audience de l’artiste Ines Abdelli, les autres comédiens accusés, Numidia Lezoul, Rifka et Stanley ne se sont pas présentés en tant que témoins. Pour rappel, le procureur de la République avait prononcé une peine d’un an de prison ferme pour ces derniers. En plus d’une amende d’un (1) million de dinars.

algérie ines abdelli jugement

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes