24.9 C
Alger
24.9 C
Alger
mardi, 18 juin 2024
- Publicité -
AccueilPolitiqueGéopolitiqueL’Algérie répond au chef du gouvernement Espagnol à propos du Sahara Occidental

L’Algérie répond au chef du gouvernement Espagnol à propos du Sahara Occidental

Publié le

- Publicité -

Algérie – Suite à la prise de position de l’Espagne vis-à-vis du dossier du Sahara Occidental et le retrait de l’ambassadeur de l’Algérie à Madrid, notre pays répond au président espagnol par rapport à cette affaire. Dzair Daily relate pour vous, tous les détails, ce mardi 19 avril 2022.

Il est vrai que la relation entre l’Algérie et l’Espagne traverse une période de tension. Cela après que Madrid a choisi son camp en s’alignant avec le Maroc dans le conflit du Sahara Occidental. Par ce revirement radical, l’Espagne a mis fin à 47 ans de neutralité dans ce dossier, ainsi a provoqué la colère de l’Algérie qui a répondu au président espagnol, par rapport à l’affaire du peuple sahraoui du Sahara Occidental.

À cet effet, et après avoir rappelé son ambassadeur à Madrid pour consultations à effet immédiat. Un mois après ce revirement, le responsable n’a toujours pas encore regagné son poste. De ce fait, le chef du Gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, a évoqué le sujet. Ainsi, il a appelé au retour de l’ambassadeur d’Algérie à Madrid.

- Publicité -

L’Algérie n’a pas tardé à répondre aux propos du responsable espagnol. Dans sa déclaration, l’envoyé spécial chargé de la question du Sahara Occidental et des pays du Maghreb, Amar Belani, s’est imposé. En effet, le responsable a posé les conditions pour le retour à la normale des relations entre les deux États. C’est du moins ce que rapporte DZ News.

Retour de l’ambassadeur d’Algérie à Madrid : Belani pose les conditions

En guise de réponse au chef du Gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, Amar Belani joue carte sur table. En effet, le retour à la normale entre l’Algérie et l’Espagne sera « discuté souverainement par les autorités algériennes ». Le responsable a souligné que cette décision sera prise dans le cadre de « clarifications préalables et franches ». Et ce, afin de « reconstruire une confiance endommagée », a ajouté Belani.

Par ailleurs, le diplomate a affirmé que cette situation « n’est pas une colère passagère pour l’Algérie ». Rappelons que le chef du Gouvernement espagnol a justifié le positionnement de son pays par rapport au dossier du Sahara Occidental. Cela comme étant conforme aux résolutions de l’ONU. 

- Publicité -

De son côté, Belani a corrigé Sanchez en déclarant que l’Espagne a « une responsabilité morale et juridique en tant que puissance administrante, d’après ce qui a été indiqué en 2014 par l’audience nationale de l’Espagne. En plus d’être membre du groupe des amis du Sahara Occidental auprès du SG de l’ONU ».

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -