Algérie : réouverture des salles d’ablution dans les mosquées

Algérie – C’est officiel, le gouvernement algérien a annoncé la réouverture des salles d’ablution dans les mosquées. Pour les intéressés, ne bougez pas ! On vous en dit plus, juste ci-dessous. 

En effet, c’est le ministère des Affaires religieuses et des Waqfs qui a rendu publique cette décision. Cela, par le biais d’un poste publié ce lundi 22 novembre 2021, sur la page Facebook officielle de la tutelle. De ce fait, les citoyens auront la possibilité, dorénavant, de se préparer à la prière en accédant aux salles d’ablution dont on a annoncé la réouverture dans les mosquées en Algérie. Vous voulez en savoir davantage ? Ça tombe bien !

On vous livre, dans ce nouveau numéro de Dzair Daily, tout ce que vous devez savoir à cet égard. Vous n’êtes pas sans savoir que depuis l’entrée du coronavirus en Algérie en mars 2020, le gouvernement algérien a appliqué plusieurs mesures. Des dispositions qui ont pour but de limiter la propagation du virulent virus. 

Parmi elles, il y avait la fermeture des mosquées qui ont rouvert leurs portes il y a quelques mois de cela, sans pour autant appliquer cette décision pour les salles d’ablution. Ce n’est, toutefois, plus le cas aujourd’hui. Et pour cause, il a été annoncé, ce lundi, que ces salles pourront de nouveau accueillir les fidèles. Sachant qu’il y aura plusieurs conditions à respecter.

Quelles sont ces conditions ?

Pour garantir un minimum de sécurité dans les salles d’ablution des mosquées, le ministère des Affaires religieuses et des Waqfs instaure un protocole sanitaire bien strict. À titre d’exemple, il a été mentionné dans le communiqué du ministère que ces salles ouvriront 15 min seulement avant l’appel à la prière. Et elles ne seront plus en service 5 minutes après la prière.

Il est aussi demandé aux responsables et aux bénévoles chargés de gérer les mosquées de mettre des moyens de stérilisation à la portée des prieurs. Et ce, au niveau des entrées des salles d’ablution. Ce n’est pas tout ! Pour éviter les risques de contamination, le seul savon qui pourrait être utilisé est le savon liquide, stipule la publication du MARW.

Le même document met également l’accent sur autre chose. Il se concentre en effet sur la nécessité de fournir des serviettes en papier pour sécher les mains. En plus de travailler régulièrement sur la stérilisation des salles d’ablution. C’est également ce qu’on a pu apprendre du post Facebook susmentionné.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes