Digital

Algérie : Le paiement électronique obligatoire avant 2021 est irréalisable ?

0
paiement Algérie électronique
S'abonner :

Algérie – C’est un défi de taille pour l’Algérie. Pour des experts, rendre le paiement électronique obligatoire avant 2021 n’est guère facile. L’Algérie va-t-elle être au rendez-vous ? 

« C’est irréalisable ». C’est la réponse univoque donnée par des experts en la matière, interrogés par le quotidien généraliste Liberté Algérie, à l’égard de la généralisation du paiement électronique avant la fin de l’année. Trois mois et une semaine exacte séparent l’Algérie de son grand rendez-vous pour entrer dans une nouvelle ère électronique. En effet, la loi de Finances 2020 stipule que tous les commerçants devront obligatoirement disposer des moyens de paiement électronique d’ici le 31 décembre 2020.

La crise sanitaire liée au Coronavirus a mis en lumière le retard significatif de l’Algérie dans le domaine. Cependant, malgré « les bonnes intentions » du gouvernement pour permettre au paiement électronique de prendre son envol en Algérie, des spécialistes du domaine des télécoms expriment un avis commun : « La généralisation du e-paiement dans des délais aussi courts est tout bonnement irréalisable », rapporte le journal francophone.

Pour Younès Grar, expert dans le consulting en technologie de l’information et la communication, cette tâche est impossible à réaliser dans les temps. Pour raison, l’expert en TIC avance que le nombre des commerçants dépasse un simple million. Il s’agit, selon lui, d’un grand marché pris en charge par l’État. D’autre part, il faudrait impérativement convaincre les commerçants et les citoyens de se séparer de l’argent liquide. Ce qui nécessite selon lui, un énorme travail.  

Pour sa part, Mohamed Hadj Tahar Boulenouar, président de l’Association des commerçants et artisans (Anca), la généralisation du paiement électronique n’est pas « une mauvaise chose ». Cependant, le temps restant ne pourra pas permettre l’exécution de cette tâche « si les conditions ne sont pas réunies », a-t-il tenu à préciser. Il a par la suite revenu sur la question de convaincre les commerçants, suggérant à cet effet de lancer des campagnes de sensibilisation et vulgarisation. 

Le ministre du Commerce tranche la question 

En marge du lancement de la campagne de sensibilisation et de vulgarisation du paiement électronique, le ministre du Commerce; Kamel Rezig a révélé la date du lancement du e-paiement. Il a indiqué que cette méthode verra le jour en Algérie le 21 avril 2021. De même, il a fait savoir que le lancement du commerce électronique dépend entièrement du succès du paiement électronique, rapporte le quotidien généraliste Echorouk

À cet égard, le premier responsable du secteur du Commerce en Algérie a saisi cette occasion pour exhorter les commerçants à se doter des moyens de paiement électroniques. Et ce, afin de les mettre à la disposition des citoyens. Rezig a assuré à cet effet, la gratuité des instruments en question. En outre, le ministre a tenu à préciser que 27 % des entreprises utilisent, désormais, la méthode susmentionnée. La wilaya de M’sila se retrouve en tête des wilayas qui adoptent cette dernière, a-t-il dévoilé.

De son côté, le ministre de la Poste et des Télécommunications, Ibrahim Boumzar; a affirmé que son secteur est entièrement disponible pour faciliter les investissements des jeunes dans le domaine des TIC. En sus, il espère que les microentreprises réussissent à généraliser le e-paiement à leur tour.

Article recommandé :  Algérie : Boumzar réunit Ooredoo, Mobilis et Djezzy pour améliorer Internet

Algérie : Morts, contaminés, guéris.. Bilan du Coronavirus au 23 septembre

Article précédent

Reportage d’Enquête exclusive sur l’Algérie : Des Français critiquent M6

Article suivant

Lire aussi

Commentaires

Comments are closed.