Algérie : recrutement dans le secteur de l’enseignement supérieur

Algérie – Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique annonce une large opération de recrutement. 

La question du recrutement des diplômés universitaires en Algérie a été à nouveau soulevée par le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. En effet, Abdelhaq Benziane a révélé qu’une large campagne de recrutement au sein des universités sera lancée dans les prochains jours. C’était lors d’une émission sur les ondes de la Radio nationale, rapporte Ennahar.

Dans le détail, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a déclaré dans des entretiens précédents que le gouvernement algérien fournit tous les efforts nécessaires. C’est dans l’intention de pouvoir profiter de toutes les opportunités présentes sur le marché de l’emploi. Et ce, pour la nouvelle année universitaire.

C’est dans ce contexte que le ministère concerné lance cette nouvelle opération de recrutement, déclare Abdelhaq Benziane. Cela montre la volonté de l’État de s’occuper des diplômés universitaires, lit-on sur les colonnes de quotidien arabophone. Telle chose en leur donnant la chance d’exercer dans leurs domaines d’étude au sein de l’université.

Les détails sur les postes d’emploi offerts 

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a affirmé que le ministère ouvre les portes de l’emploi dans le secteur. Notamment, avec 1.655 postes d’enseignants chercheurs. Et aussi 429 postes d’emploi d’enseignants vacataires. Parallèlement, le ministre a annoncé que 500 postes ont été attribués à des étudiants. Ceux qui ont bénéficié de bourses d’études à l’étranger. Ils les occuperont à leur retour au pays. Et ce, pour que le pays puisse profiter de leur compétence, selon la même source.    

Benziane a mis l’accent sur l’enjeu de l’activation du cadre légal pour l’emploi de 4.200 diplômés universitaires en fonction de leurs diplômes. Que ce soit dans le la fonction publique ou dans les établissements économiques publics ou privés. Selon lui, c’est un grand pas pour la reconnaissance de ces diplômes en dehors de l’enceinte universitaire.  

Le ministre concerné a également renouvelé la volonté de son secteur de mettre des énergies et des compétences à sa disposition. Le but est d’établir et concrétiser des programmes de recherche nationaux avec succès. Par ailleurs, il a souligné que son intérêt est de sensibiliser les chercheurs et les institutions. C’est afin de mener des projets de recherche dans les différents secteurs. Toujours d’après la même source médiatique. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes