Algérie : les raisons de la hausse des prix des produits de large consommation

Algérie – Les prix de produits de large consommation témoignent d’une hausse brutale en Algérie pour ces raisons. Découvrez-en davantage dans cette édition du 06 janvier 2022. 

En effet, divers types de produits de large consommation ont connu une nouvelle hausse des prix en Algérie durant ce début d’année. Chose qui n’est pas passée inaperçue aux yeux des consommateurs bien évidemment. Dans ce sens, le vice-président de l’Association nationale des commerçants et artisans (ANCA) a évoqué les différentes raisons de cette hausse des prix des produits de large consommation en Algérie. 

Au fait, le locuteur a fait des déclarations au quotidien arabophone Ennahar concernant les raisons de la hausse des prix des produits de large consommation. Il l’attribue dans un premier temps à l’économie mondiale. Celle-ci a été sévèrement impactée par la crise sanitaire liée au Coronavirus. Selon lui, c’était donc évident que les prix allaient grimper. 

Il a ensuite abordé le taux des frais élevés des conteneurs dans les pays exportateurs. Ainsi que les conflits d’intérêts entre la Russie, les États-Unis, la Chine et l’Australie. Ce qui a conduit selon lui au gel de certains accords. Et ce qui a mené tout droit vers une taxe sur les produits. 

Crise de lait en Algérie : voici ce qu’a déclaré le vice-président de l’ANCA 

En outre, selon le vice-président de l’ANCA la raison de la hausse des denrées alimentaires est due également au gel du certificat relatif à l’activité, cela à plusieurs reprises au cours des années 2020-2021. Notamment l’activité liée à l’importation des produits de consommation et des produits cosmétiques. 

De plus, dans son intervention, il a évoqué les différentes raisons de la crise de lait par laquelle passe l’Algérie ces dernières semaines. En dévoilant la date à laquelle elle prendra fin. Il indique qu’elle devrait prendre fin d’ici au mois de février prochain. En sus, le même intervenant a ajouté que cette pénurie est due au fait que ; le pays manque d’investissements dans le domaine des vaches laitières.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes