Algérie : qui est Malik Rebrab, le fils cadet d’Issad placé à la tête de Cevital

Algérie – Nous vous proposons de découvrir un bref portrait de Malik Rebrab, successeur d’Issad Rebrab à la tête du conglomérat industriel algérien, Cevital. Ça se passe dans les lignes qui suivent. 

Le fondateur et dirigeant historique du premier conglomérat algérien de l’industrie agroalimentaire a officialisé, mercredi dernier, la date de son départ à la retraite. Ce sera le 30 du mois courant. Il tirera alors sa révérence à l’âge de 78 ans. C’est ce qu’a indiqué l’homme le plus riche d’Algérie, rendant public, au passage, sa décision de passer le flambeau de la direction de Cevital à l’une de ses progénitures : Malik Rebrab. 

La fin de l’ère Issad Rebrab a sonné ! « Le 30 juin 2022, je prendrai ma retraite. Je passerai le flambeau à Malik Rebrab qui deviendra le nouveau président-directeur général (PDG) du groupe ».

Il s’agit là en effet de ce qu’a annoncé Issad Rebrab. Il a ainsi exprimé, dans le même sillage, sa pleine et entière confiance envers son héritier. « Diplômé en Management et Finance, il a déjà exercé de hautes fonctions au sein de Cevital qu’il connaît parfaitement ». C’est qu’a en outre tenu à préciser Issad.

Mais qui est donc Malik Rebrab à qui le milliardaire a confié les clés de la troisième plus grande entreprise algérienne après Sonatrach et Naftal ? C’est la question à laquelle nous allons répondre dans la suite de cette édition du vendredi 24 juin 2022. Né en 1972 en Algérie, le successeur de l’homme fort de l’économie algérienne est le benjamin d’une fratrie de cinq. 

Malik Rebrab : une ascension fulgurante ! 

Alors que la prise de fonction devra être officialisée au plus tard le 1er juillet prochain, retour sur l’itinéraire de ce nouveau patron de Cevital, Malik Rebrab. Le moins que l’on puisse dire, c’est que jamais un manager financier n’est allé aussi vite aussi haut. 

Diplômé en Management et Finance à la London University, il a débuté sa carrière chez Xerox au Maroc. Une entreprise qu’il a très vite quittée pour intégrer Loys & M. Il y occupait le poste de trader. Après avoir longuement prouvé ses compétences dans le domaine de la gestion des finances, Malik Rebrab rejoint le groupe familial en 1999. 

En l’espace de quelques mois, il passe du statut d’un jeune spécialiste en finance à celui de directeur général adjoint chargé du suivi de l’activité commerciale et de la production. Au cours de l’année 2004, le jeune homme de 47 ans se voit confier le rôle de directeur général. Il est ensuite nommé, en 2010, directeur du pôle Industrie. 

Entre 2014 et 2017, le fils cadet d’Issad Rebrab est désigné aux commandes du pôle le plus important du groupe Cevital pour compenser l’absence de son père. Durant la mise sous mandat de dépôt de ce dernier, c’est encore à lui qu’on confie la gestion du conglomérat.

En 2019, il occupe provisoirement la tête de la société mère à la suite de l’arrestation d’Issad Rebrab. Il ne serait donc pas exagéré de dire que sa nomination au poste de président-directeur général (PDG) du groupe Cevital fut évidente. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes