Algérie : quel montant en devise est autorisé à l’aéroport ?

Algérie – Voici le seuil du montant en devise autorisé à importer ou à exporter hors du territoire national, sans ou avec justificatif au niveau de la douane algérienne à l’aéroport. Nous vous exposerons tous les détails, concernant cette obligation à laquelle sont soumis les voyageurs, dans cette édition du dimanche 13 mars 2022.

En effet, la douane algérienne a précisé le montant en devise autorisé à la sortie ou à l’entrée de l’aéroport en Algérie. Tous les voyageurs résidents ou non-résidents se voient imposés cette limite. Cela, à l’entrée ou à la sortie du territoire national. Découvrez avec nous, les sommes fixées par le gouvernement algérien.

En effet, les serviecs douaniers veuillent à maintenir ce dispositif dans le secteur des transports maritime et aérien. D’autant plus que l’importation et l’exportation d’une somme matérielle en devise du territoire algérien doit impérativement être déclarée une fois un certain niveau dépassé. Cela, au niveau des services douaniers. Il s’agit là encore de ce dont nous informe Djalia Dz.

En fait, tout voyageur se voit soumis à l’obligation de déclarer auprès du bureau des douanes la somme de devise qu’il détient. Celle-ci concerne les activités du voyageur à l’entrée du territoire algérien. Ainsi, conformément à l’article 72 de la Loi de finances 2016, précisant l’obligation de déclarer la somme dépassant le seuil de 1.000 euros. Ou leur équivalent en d’autres devises. Cette déclaration se fait auprès de la douane algérienne.

La somme de devise fixée à exporter hors du territoire nationale

En effet, ladite LF 2016 autorise les voyageurs à sortir tout montant de billets de banques ou monnaie étrangère du territoire algérien. Dans le détail, on a fixé le seuil maximal des devises à exporter du sol national par voyage pour les résidents algériens. En fait, les voyageurs peuvent transporter avec eux une somme égale ou inférieure à 7.500 €. Ou son équivalent en d’autres devises.

À condition que ces derniers présentent un justificatif. Celui-ci doit porter sur un avis de débit bancaire. Puis, on a les voyageurs résidant en Algérie, ayant à leur portée une somme supérieure à 7.500 €, ou son équivalent en d’autres devises. Ils se verront dans la contrainte de présenter une autorisation de la Banque d’Algérie

D’autre part, pour les voyageurs étrangers non-résidents en Algérie. Ces derniers auront d’autres obligations. Cet accord porte sur la présentation du reçu bancaire. Alors, présenté comme preuve montrant l’activité de change. Celui-ci est soit appliquée sur une partie ou sur la totalité du montant en devise. Il équivaut, en effet, à une somme dépassant les 1.000 €, déclarée à l’entrée du territoire national.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes