24.9 C
Alger
24.9 C
Alger
mardi, 18 juin 2024
- Publicité -
AccueilActualitéAlgérieAlgérie : Quatre (4) walis testés positifs au Coronavirus

Algérie : Quatre (4) walis testés positifs au Coronavirus

Publié le

- Publicité -

Algérie – Le président Abdelmadjid Tebboune a reçu, ce mercredi à Alger, les walis de la République, au Palais des Nations, et a indiqué à l’occasion de son discours d’ouverture de ladite réunion que quatre (4) parmi les hauts fonctionnaires (walis), en Algérie, ont été testés positifs au coronavirus.

C’est effectivement le cas d’après les déclarations faites par le chef de l’État. Celui-ci a présidé la réunion gouvernement-walis au palais des Nations, dans la capitale, et en introduction à la rencontre, Abdelmadjid Tebboune a annoncé qu’ils sont quatre (4) walis en Algérie à avoir été testés positifs au coronavirus.

Le locataire d’El Mouradia a ainsi divulgué l’information aujourd’hui 12 août. Le quatuor de hauts fonctionnaires de l’État algérien a donc, selon le président de la République, contracté le coronavirus, Covid-19. D’ailleurs ces responsables, à la tête des quatre wilayas qu’ils dirigent, n’ont pas pu se rendre à la rencontre ; qui a réuni l’Exécutif aux walis.

- Publicité -

Par ailleurs, et dans son discours prononcé devant les walis de la République ; et avec des propos d’indignation et une gestuelle exprimant l’intransigeance ; le président Tebboune a sévèrement dénoncé les vieux réflexes ; qui sont censés ne pas avoir la moindre place dans le cadre de « l’Algérie nouvelle ».

Discours devant les walis : Tebboune invite à garder l’œil vigilant                             

C’est dans ce sillage qu’il s’est demandé pourquoi les aides décidées par l’État ; au profit des citoyens et familles impactées par l’épidémie ; et les primes de risque au bénéfice du corps médical ; et paramédical enregistrent des retards d’application.

Plus loin, Abdelmadjid Tebboune a évoqué une volonté de « bloquer le processus de reprise en main du pays ». Il a alors nommé cela comme étant une attitude ; et des agissements de « contre-révolution ». À l’égard des blocages de la mise en œuvre des décisions de l’État ; en faveur des différentes classes sociales ; et professionnelles, le président s’est montré scandalisé.

- Publicité -

Les mêmes dires nous renseignent qu’en fait « l’argent sale » continue d’influencer ; à certains niveaux. Le citoyen algérien est, explique l’orateur, pris au piège ; dans cette spirale malsaine d’esprits corrompus et corrupteurs. En outre, Tebboune a appelé les walis en face de lui ; à faire preuve de vigilance.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -