AccueilÉconomieAutomobileAlgérie : les propriétaires de ce type de voitures sont appelés à...

Algérie : les propriétaires de ce type de voitures sont appelés à faire un contrôle technique

Automobile – Un nouveau type de voitures est désormais concerné par le contrôle technique en Algérie, a indiqué l’Établissement national de contrôle technique de véhicule (ENACTA). On vous invite à découvrir lequel, dans les paragraphes qui suivent de cette édition du 22 décembre 2022. 

En effet, l’Établissement national de contrôle technique de véhicule (ENACTA) a fait part d’un communiqué très important. Sur Facebook, il a lancé un appel aux propriétaires de voitures immatriculées en 2021 en Algérie pour faire un contrôle technique dans les plus brefs délais. 

Selon le communiqué, les propriétaires de véhicules particuliers immatriculés en 2021 sont tenus de les présenter au contrôle technique périodique des véhicules automobiles. Et cela, au niveau des agences de contrôle. Celles agrées par le Ministère des Transports et réparties à travers le territoire national.  

Les détenteurs de ce type de voitures sont donc appelés à se présenter au niveau de ces agences à compter du 2 janvier 2023. Et ce, selon les dates de leurs immatriculations portées sur leurs cartes grises respectives. Celle qui apparaît en haut à gauche. Par exemple, pour les véhicules immatriculés le 2 janvier 2021, au plus tard avant le 2 janvier 2023. 

Véhicules immatriculés en 2021 : contrôle technique obligatoire dès janvier prochain 

Ainsi, les véhicules immatriculés le 1er février 2021 sont concernés par la réalisation d’un contrôle périodique. Et ce, dans un délai qui ne dépasse pas le 1er février 2023. Enfin, pour ceux immatriculés le 1er mars 2021. Ces derniers sont aussi tenus de passer par la même procédure. Et ce, avant le 1er mars 2023. Il s’agit là encore de ce qui ressort du même communiqué.  

Par ailleurs, l’ENACTA a demandé à tous les propriétaires des véhicules concernés de respecter l’application du contenu de cette communication. Cela en présentant leurs voitures auprès des agences agréées dans les délais précisés auparavant.

Pour rappel, en mai 2021, le sous-directeur de la circulation au ministère des Transports a révélé que le non-respect de cette procédure obligatoire empêchait un quart de million de véhicules de circuler. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici