AccueilActualitéAlgérieAlgérie : ces professionnels exigent une loi qui criminalise leur agression par...

Algérie : ces professionnels exigent une loi qui criminalise leur agression par quiconque

Algérie – Suites aux multiples agressions à leur encontre, des professionnels demandent de mettre en place une loi qui criminalise leur agression par quiconque. Dzair Daily vous apporte plus de détails à ce sujet dans les lignes qui suivent. 

Ce sont les professionnels du secteur de l’Éducation en Algérie qui ont exigé la mise en place d’une loi pénalisant leur agression. En effet, ils sont souvent la cible des agresseurs. De ce fait, les principaux concernés ont décidé de mettre fin à ce phénomène répandu dans la société algérienne. Ainsi, si vous voulez en savoir plus, nous vous invitons à lire l’intégralité de cette édition du 13 novembre 2022. 

On entend en effet beaucoup parler de la violence contre les enseignants de l’Éducation nationale. Cela de la part des inconnus ou même celle des parents d’élèves. Vous vous souvenez certainement de l’affaire d’agression qu’a subie un groupe d’éducatrices l’année dernière au sein de leur résidence.

Dans le détail, les victimes ont été attaquées par des jeunes munis d’armes blanches. D’ailleurs, plusieurs objets ont été dérobés de leur appartement, dont des téléphones portables, des pc et de l’argent en liquide.

Le plus catastrophique dans cette affaire est le fait que le nourrisson de l’une des enseignantes agressées n’ait pas été épargné par ces agressions. Bien que cette histoire ait suscité l’indignation des Algériens, elle n’était cependant pas suffisante pour lutter contre ce phénomène qui a pris ces derniers temps des proportions alarmantes. 

Agression contre les enseignants : le SATE se réunit à Oran 

Selon ce que rapporte le quotidien généraliste arabophone, El Khabar, le Syndicat algérien des travailleurs de l’éducation (SATE) de la wilaya d’Oran a tenu une réunion au siège dudit syndicat, sis à l’école Oum Amara. À cet effet, plusieurs responsables dudit collectif ont pris part à cette rencontre. 

Soit, notamment, le secrétaire général (SG) du SATE, Mohamed Belamri, et des membres du bureau national. En plus des adhérents du secrétariat d’État du SATE Oran et des coordonnateurs des sections syndicales. Cela a été l’occasion pour eux d’évoquer plusieurs problématiques. Parmi elles, figuraient la loi fondamentale et la réforme du système éducatif.

Effectivement, la majeure partie de la réunion a été consacrée à la situation sociale  des travailleurs de l’éducation. La même source médiatique a fait savoir que les parties prenantes ont également discuté de la prochaine manifestation. Celle-ci aura lieu mardi prochain. Cela afin de demander la promulgation criminalisant les agressions contre les travailleurs du secteur en question.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes