Algérie : Le procès de Kamel El Bouchi reporté

Algérie – Le procès de Kamel Chikhi, dit El Bouchi dans l’affaire des conservateurs fonciers a été repoussé à une date ultérieure.

Selon le quotidien arabophone Ennahar qui rapporte l’information, la juge d’instruction près la Cour d’Alger a décidé de reporter une nouvelle fois la date du procès qui devait se tenir aujourd’hui, au 12 janvier 2020.

L’affaire en question implique Kamel Chikhi dit El Bouchi et 12 autres prévenus, dont une femme. Ils sont tous poursuivis pour octroi de privilèges indus; abus de fonction, trafic et pot-de-vin versés à des fonctionnaires en contrepartie d’indus services dans des projets liés à l’immobilier et au foncier.

« L’affaire du siècle »

Le parquet près le Tribunal de Sidi M’hamed avait requis des peines allant jusqu’à 10 ans de prison ferme assortis d’amendes allant jusqu’à 100 millions de centimes à l’encontre des accusés dont Kamel El Bouchi. Ce dernier est par ailleurs poursuivi dans le scandale du siècle en Algérie; à savoir la sulfureuse affaire « des 701 kg de cocaïne » saisis au port d’Oran au mois d’août 2018. Le dossier a ensuite été transmis à la Cour d’Alger.

Il est utile rappeler que le prévenu principal, en l’occurrence, Kamel El Bouchi qui a été arrêté le 30 mai 2018 et placé en détention provisoire depuis juin 2018, est poursuivi dans 4 affaires dont celle de la cocaïne. En effet, l’homme qui était l’un des plus puissants hommes d’affaires de la capitale algérienne est passé de l’importation de viande à l’immobilier, en passant par le trafic de cocaïne, est le principal accusé du scandale qui a fait la Une des journaux.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes