Algérie : le prix des voitures de moins de 3 ans sera similaire aux voitures neuves ?

Algérie – Selon un expert en économie, le prix des véhicules de moins de trois (03) ans dont l’importation a été récemment autorisée par le gouvernement, « équivaut presque à celui des voitures neuves ». Voici ses dires.

Après une longue période de gel, importer une voiture depuis l’étranger est devenu de nouveau possible. La loi de finances complémentaire de cette année a autorisé les citoyens souhaitant se doter d’un véhicule de seconde main à le faire. Si le sujet manque encore de clarifications, aux yeux d’un économiste en Algérie, le prix des véhicules de moins de trois (03) ans pourrait bien « être proche » à celui des voitures neuves.

C’est, en effet, ce qu’a indiqué Houssin Ben Aalia, au micro d’Ennahar, ce vendredi 11 juin 2021. Professeur d’économie à l’Université d’Alger 3, il estime qu’une voiture de moins de trois (03) ans ne diffère pas en grand-chose de celle nouvelle, en raison de la courte durée de son utilisation. Sur ce, leur prix ne pourrait pas être « d’une grande différence ». 

Nul besoin de préciser que le prix demeure l’un des critères principaux pour choisir une bonne voiture d’occasion. Tout en tenant compte du choix de carburant, de la marque et du kilométrage, les Algériens s’intéressent aux prix. C’est d’ailleurs l’une des raisons qui a coincé les pneus du marché automobile algérien dans la boue. Un lieu de vente qui regorge de voitures. Cependant, les prix ont beau fait fuir les acheteurs.   

Importation de voitures d’occasion : ce qu’en pense le spécialiste 

Selon le même locuteur, l’importation des voitures d’occasion est « économiquement bénéfique pour le pays ». Une vision des choses qu’il a tenu à justifier par la suite. Primo, « nous allons avoir des revenus douaniers et qui seront versés directement au Trésor public », indique-t-il. 

Secundo, « les réserves de change en devises fortes du pays ne vont pas être absorbées », ajoute Ben Aalia. Rappelons par ailleurs que, jusqu’à l’heure, le gouvernement n’a pas avancé de date pour l’importation. Un autre spécialiste a donc apporté des précisions à ce sujet. 

Selon ses dires, les voitures d’occasion devront faire leur entrée dans le pays au mois de septembre ou octobre 2021. Rabeh Chibani a également fait savoir que cette décision impactera grandement le marché informel du pays. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

error: Contenu protégé