Automobile

Algérie : Voici le prix d’une voiture d’occasion (moins 3 ans) selon Ferhat Ait Ali

0
algérie voiture moins de 3 ans
S'abonner :

Algérie – Le ministre de l’Industrie a révélé les prix des voitures d’occasion (de moins de trois ans) que le gouvernement autorisera à importer dans les semaines à venir.

Annoncée dans la Loi de Finances 2020 et retardé en raison de certains problèmes techniques, la ré-autorisation officielle de l’importation des véhicules d’occasions (moins de 3 ans) entrera en vigueur dès le mois prochain (Mars 2020), a annoncé le ministre de l’Industrie et des Mines, Ferhat Ait Ali Braham, expliquant que le gouvernement était obligé d’autoriser l’importation de véhicules d’occasion afin de libéraliser le marché automobile en Algérie.

Invité dans le forum du quotidien El Moujahid ce mardi 18 février, le ministre de l’Industrie a révélé que le prix des voitures d’occasion (de moins de trois ans) que le gouvernement a autorisé à importer sera proche du prix des voitures neuves, soulignant que les citoyens algériens ne devraient pas s’attendre à des bas prix.

En effet, Ferhat Ait Ali a affirmé que les prix voitures d’occasion vendues en France, en Espagne ou encore Allemagne, restent chères et avoisinent les mêmes prix que les voitures neuves en Algérie du fait du kilométrage moyen des véhicules neufs qui reste en général bas.

« Il faut que le citoyen algérien sache que les européens ne roulent pas plus de 25.000 km par an. La moyenne sur les marchés européens est de 8.000 km/par voire 12.000 km au maximum. La voiture de moins de 3 ans aura donc un compteur de 32.000 km à 35.000 km. », a déclaré Ferhat Ait Ali, expliquant en outre que le consommateur algérien devrait prendre en compte les tarifs de transport, les droits de douane ou encore le taux de change du marché parallèle (marché noir des devises), qui poussent le prix de la voiture d’occasion importée à la hausse.

Article recommandé :  Importation de voitures en Algérie : Vers un taux de change unifié ? (Neuf/occasion)

Un cadre légal « strict » en cours de préparation

Pour rappel, Ferhat Ait Ali avait expliqué le 15 février dernier que le retard observé dans l’entrée en vigueur de la ré-autorisation de l’importation des véhicules d’occasion était dû à la mise en place d’un cadre permettant de résoudre quelques soucis techniques, notamment celui du gasoil, de la motorisation ou encore des modalités de financement.

le DG des Douanes vait expliqué le 15 janvier dernier que le retour de l’importation des véhicules d’occasion; devrait entrer en vigueur dés l’élaboration d’un arrêté ministériel, issu d’une concertation entre quatre ministères (des Finances, de l’Industrie, du Commerce et de l’Intérieur), fixant les conditions d’importations des voitures (de moins de 3 ans) dans une optique de protection du consommateur algérien.

#وزير_الصناعة : لن نمنع استيراد السيارات أقل من 3 سنوات .. والأسعار لن تنخفض"

#الجزائر #وزير_الصناعة : لن نمنع استيراد السيارات أقل من 3 سنوات .. والأسعار لن تنخفض"

Publiée par ‎Ennahar Tv النهار الجديد‎ sur Mardi 18 février 2020

« Le gaz de schiste n’est pas rentable pour l’Algérie », selon Mourad Preure

Article précédent

Algérie : Les biens immobiliers d’Ali Haddad et Kouninef vendus aux enchères

Article suivant

Lire aussi

Commentaires

Comments are closed.