23.9 C
Alger
23.9 C
Alger
samedi, 13 juillet 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieAlgérie : les prix de la viande blanche amorcent une baisse significative 

Algérie : les prix de la viande blanche amorcent une baisse significative 

Publié le

- Publicité -

Algérie – Dans un contexte où les consommateurs algériens ont été confrontés à une flambée des prix, un vent de changement souffle sur le marché de la viande blanche. La tendance haussière des prix semble s’inverser, apportant un soulagement tant attendu aux ménages. 

Ces derniers mois, les consommateurs en Algérie ont ressenti le poids d’une augmentation considérable des prix de la viande blanche. Mettant en péril la sécurité alimentaire de nombreux ménages. Cependant, un changement significatif est à l’horizon, selon un communiqué récent du ministère de l’Agriculture et du Développement rural. Les prix de la viande blanche ont commencé à baisser progressivement dans les marchés de gros à travers plusieurs régions du pays. Un développement qui ne pouvait pas mieux tomber.

- Publicité -

Ce changement positif est la conséquence directe des quantités de poussins mis en place en août dernier. Ceux-ci ont commencé à entrer en production cette semaine, renforçant ainsi l’offre sur les marchés. En effet, une baisse du prix du poulet vivant a été enregistrée chez les éleveurs ce jeudi. C’est ce que rapporte le média arabophone Ennahar.

Fin de la flambée ? Les prix de la viande blanche en Algérie en déclin notable

Les prix ont varié entre 320 et 325 DZD par kilogramme dans l’est du pays et entre 330 et 340 DZD dans plusieurs régions centrales. Telles que Boudouaou, Boughezoul, Djelfa, Tizi Ouzou, Ain Bessem, et Bejaia. Pendant ce temps, les prix dans l’ouest du pays ont oscillé entre 320 et 340 DZD. Cette baisse est d’autant plus significative compte tenu des mesures adoptées par le ministère de l’Agriculture en août 2023, qui restent en vigueur.

 Ces actions concernent notamment la fourniture d’aliments pour animaux à des prix plafonnés à travers l’Office national de l’alimentation animale. Ainsi que l’ouverture de l’importation directe des œufs à couver après que les prix des poussins ont connu une hausse injustifiée. Ces mesures resteront en place jusqu’à ce que le marché se stabilise de manière permanente.

- Publicité -

L’initiative de la tutelle démontre une volonté ferme de réguler le marché. Et d’assurer la disponibilité des produits de première nécessité à des prix abordables pour les citoyens algériens. Cette nouvelle tendance à la baisse est, en effet, un signe encourageant pour les consommateurs. Soulageant la pression sur les ménages et contribuant potentiellement à une période de stabilité économique dans le secteur de l’agroalimentaire.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -