AccueilSociété et CultureSociétéAlgérie : les prix des salles des fêtes en hausse exponentielle

Algérie : les prix des salles des fêtes en hausse exponentielle

Société – Les prix des salles des fêtes disponibles au beau milieu de la saison estivale grimpent à des niveaux records en Algérie. Nous vous livrons toute l’information dans ce numéro du 15 août 2022.

Pour célébrer leurs diverses occasions, de nombreux Algériens font recours aux salles des fêtes. Néanmoins, ce choix n’est désormais pas à la portée de tous. Notamment que les exigences des salles des fêtes en termes de prix laissent à désirer un peu partout en Algérie.

Vous n’êtes pas sans savoir qu’il est très rare de trouver une salle des fêtes libre pendant les mois de vacances. Les intéressés procèdent à leur location bien à l’avance. Ainsi, cela a alors présenté une occasion à de nombreux propriétaires qui, en raison de la rareté, imposent des prix extrêmement élevés.

En effet, la somme à débourser pour quelques heures accordées dans une salle des fêtes est parfois même invraisemblable. Selon les données du quotidien arabophone Ennahar, celle-ci peut aller jusqu’à 80 millions de centimes. Les mariés se trouvent de ce fait coincés entre la confusion, ou alors dépenser des dizaines de millions pour le mariage de leur rêve.

Quelques prix de location des salles des fêtes

Dans sa déclaration au média susvisé, le propriétaire d’une salle des fêtes à Aïn Benian a affirmé la flambée des prix. Dans le détail, il a révélé que le prix de location est passé de 18 millions en 2019 à 40 millions de centimes actuellement. Et cela, pour la soirée seulement.

À ce propos, le locuteur a indiqué que le tarif pourrait toucher les 54 millions de centimes, si la fête commençait dès l’après-midi. Par ailleurs, d’autres salles des fêtes sur le sol national affichent des tarifs élevés. C’est à l’image de cette salle repérée par la même source, se trouvant dans la ville de Staoueli.

La location de l’enceinte seulement, en dehors des repas, s’effectue contre des sommes excessives atteignant les 80 millions de centimes. Toutefois, le manque des fêtes a pris le dessus sur beaucoup de familles qui sont prêtes à payer le montant requis pour profiter de cette ambiance à nouveau. Chose qui fait alors que cette salle soit prise pour la plupart du temps.

Voici les principales raisons ayant conduit à la hausse des prix

Dans ce sillage, le président de l’Association des salles des fêtes a indiqué que cette cherté résulte principalement des effets de la propagation de la pandémie du Covid-19. Cela, puisque les salles des fêtes ont effectivement dû fermer leurs portes à l’échelle nationale pour plus d’une saison, en raison de la crise sanitaire liée à la propagation du coronavirus.

D’autre part, le même locuteur a dévoilé un autre facteur qui a contribué à la hausse des prix des salles des fêtes. Il s’agit là de la non-conformité au cahier des charges qui régit la profession. Cela a alors réduit le nombre de salles opérationnelles, et menant, par la même occasion, à une augmentation des prix appliqués.

Cependant, l’Organisation algérienne pour la protection et l’orientation du consommateur et son environnement (APOCE) ne partage pas le même avis. De son point de vue, la situation a dégénéré par manque de surveillance des autorités officielles. L’organisation a alors insisté sur l’instauration d’une loi fixant un plafond des prix des salles des fêtes.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes