Algérie : Prix des produits alimentaires, Mesdour explique la hausse

Algérie – Suite à la hausse des prix de plusieurs produits alimentaires depuis le début de l’année courante de 2021, beaucoup de citoyens s’interrogent sur la raison de cette flambée des prix. Voici l’avis de l’économiste Fares Mesdour.

- Advertisement -

En effet, ce début d’année 2021 a été marqué par une impressionnante hausse des prix des produits alimentaires en Algérie. Ce qui a, sans surprise, suscité beaucoup d’interrogations parmi les citoyens algériens. Face à une telle confusion, beaucoup se demandent sur la raison de cette flambée des prix. Et c’est justement dans ce sillage que s’est exprimé, l’expert en économie, Fares Mesdour.

Celui-ci a été invité sur le plateau de la chaîne de télévision, Beur TV, ce lundi 01 mars 2021. En fait, ladite entrevue avait pour but de traiter d’un sujet bien particulier. Il s’agissait de l’ordre du président de la République sur « la restitution des biens immobiliers non utilisés ». Entre-temps, l’économiste a abordé au passage la fameuse problématique posée par la hausse des prix des produits alimentaires. 

| Lire aussi : Algérie : Hausse des prix des légumes à quelques semaines du Ramadan

De son œil averti d’économiste, Fares Mesdour a déclaré que ladite flambée des prix est directement liée à quelques hommes d’affaires. Il a préféré les décrire comme des hommes « assoiffés d’argent ». Ainsi, pour garder le monopole sur des produits qui sont de base conventionnés par le gouvernement, ces hommes n’hésitent pas à user de méthodes contraires à l’éthique.

L’économiste ne s’arrête pas à ce constat et développe encore plus son idée. Mesdour a donc révélé que les commerçants en question vont jusqu’à signer un accord sur les prix de vente de produits avec le ministère de l’Agriculture. Pour ensuite vendre avec des prix nettement plus élevés sur le marché.

| Sujet connexe : Hausse des prix des produits en Algérie : Rezig réagit

L’orateur donne un autre exemple concret, dans le milieu de la construction cette fois-ci. Il a alors déclaré que dans certains cas, des citoyens ont été confrontés à l’effondrement de leur domicile public bâti par l’État. Toujours selon le même interlocuteur, ce genre d’incidents est notamment dû à des pratiques malhonnêtes de certains entrepreneurs ou gérants. 

Pour illustres ses propos, l’expert a cité une simple situation très représentative. Il a ainsi déclaré qu’à titre d’exemple, un poteau dans un appartement avait besoin de trois (03) sachets de matière première pour être bâti selon les normes en usage. Des responsables le bâtissaient avec deux (02) sachets et demi. Ce qui bien évidemment rendra le travail de moins bonne qualité et bien plus fragile.

C’est donc, principalement, à cause de commerçants « gourmands » et responsables « corrompus », qui échappent à la vigilance des autorités, que les prix des produits alimentaires ont flambé, toujours selon Mesdour. Pour plus de détails, on vous invite d’ailleurs à visionner l’entrevue dans la vidéo ci-dessous. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes