Algérie : le prix du poulet et des œufs risque de continuer la hausse

Algérie – Selon l’Observatoire des filières avicoles algériennes (OFAAL), les prix du poulet et des œufs continueraient leur flambée durant les prochains jours. La cause serait les prix des intrants alimentaires qui ont atteint des sommets. Plus de détails ce vendredi 20 janvier.

Au fait, les prix du poulet et des œufs de consommation ont fortement augmenté ces derniers mois en Algérie. Conduisant les consommateurs à boycotter ces produits. Mais il apparaît que le phénomène ne va pas disparaître de sitôt. Et ce, à cause de l’augmentation continue des prix des intrants alimentaires et biologiques.

En outre, selon les explications de l’OFAAL, la hausse des prix des produits agricoles est due aux problèmes qu’a connus le secteur sur le plan sanitaire. Ainsi qu’à l’augmentation des prix des engrais et leur impact sur la production. Cette crise révèle la grande fragilité et la désorganisation de ce secteur, comme le rapporte Algérie Eco.

Il est à noter que la fragilité des filières et leur manque de prise en charge correcte font que les spéculateurs et les intermédiaires s’engouffrent dans la machine. En sus, ils profitent des conjonctures pour augmenter les prix et s’enrichir. Ce qui n’arriverait pas s’il y avait un réel travail de coordination entre les différents protagonistes du métier.

Algérie : le secteur des viandes blanches en crise 

En effet, les rapports du quatrième trimestre 2021 montrent une augmentation des prix du poulet. Il s’agit d’une hausse des tarifs importante sur les différents plans entre octobre et novembre. Ainsi qu’une baisse de l’ordre de 16% au stade de la production et de 15% au stade du détail. Le phénomène est similaire avec les œufs qui sont toujours affichés à des tarifs élevés. Sachant que le plateau se vend entre 390 et 480 DA.

De ce fait, ces comparaisons nous permettent de mieux comprendre l’ampleur de cette flambée des prix. Au fait, le poulet de chair a augmenté de 20% au niveau de la production et de 13% au niveau des prix au détail. Parallèlement, les œufs de consommation ont connu une augmentation encore plus flagrante, à hauteur de 27% et 18%, respectivement aux stades de la production et du détail.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes